Restez en contact

facebook Forum des idées youtube flickr

Rencontrez

Paul Massicotte

L Le sénateur Paul Massicotte a été nommé au Sénat le 26 juin 2003 par le Premier ministre Jean Chrétien. Il représente la province de Québec et la Division sénatoriale de De Lanaudière.

Lettres à Gail nº 4 – Quel est le problème? Pourquoi n’a-t-on pas d’entente sur le fisc? Si l’Andorra y arrive, pourquoi le Canada ne le peut-il pas?

Plus sur...

Partager

Commentaires

Lisez les commentaires sur cette page ou ajoutez-en un.
Publié par le sénateur Percy Downe le 03 mai 2012

Le 1er mai 2012

 

L’honorable Gail Shea, C.P., députée
Ministre du Revenu national
555, avenue MacKenzie, 7e étage
Ottawa (Ontario) K1A 0L5

Madame la Ministre,

Je désire, par la présente, faire suite à une interpellation sur les progrès du gouvernement dans la négociation d’un accord d’échange de renseignements fiscaux avec le Liechtenstein.

Dans un récent bulletin de nouvelles (The National au réseau CBC le jeudi 5 avril 2012), votre cabinet parlait de 19 accords d’échange de renseignements fiscaux, mais ne disait rien à propos de la conclusion d’un tel accord avec le Liechtenstein.

Au cours des dernières années, pas moins de 20 pays ont conclu des accords d’échange de renseignements fiscaux avec le Liechtenstein afin de surveiller de près les stratagèmes de fraude fiscale de leurs contribuables. Les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Australie, la France et l’Allemagne ont tous conclu des accords. Même des pays comme Saint Vincent et les Grenadines, l’Andorre et les îles Féroé (territoire autonome du Danemark comprenant 18 îles dans l’Atlantique Nord et une population de 50 000 habitants), ont signé des accords d’échange de renseignements fiscaux avec le Liechtenstein. Or, le Canada ne figure toujours pas sur cette liste même s’il a entamé des négociations avec le Liechtenstein il y a deux ans.

Le récent scandale des Canadiens titulaires de comptes bancaires cachés au Liechtenstein – et le fait qu’à ce jour, votre ministère n’ait porté aucune accusation contre ces fraudeurs fiscaux – fait ressortir l’importance de conclure avec ce pays un accord juste et efficace. Compte tenu de la taille respective de nos gouvernements, nous sommes en droit de nous demander pourquoi l’Andorre peut signer un tel accord tandis que les efforts du Canada ne semblent pas progresser.

Je vous saurais gré de faire preuve de leadership en déterminant la cause de cette situation et en exhortant les négociateurs canadiens à conclure un accord avec le Liechtenstein dans les meilleurs délais.

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, Madame la Ministre, l’assurance de mes sentiments distingués.

 

 

Percy E. Downe, sénateur

Textes récents

Hommage aux vétérans du Débarquement de Normandie

20 juin, 2014 | Par la sénatrice Claudette Tardif | Il y a soixante-dix ans, des milliers de soldats canadiens débarquaient, dans une mer de flammes, sur les côtes françaises pour contribuer à libérer et restaurer la démocratie en Europe.

La souveraineté de l'Arctique : Partie cinq

16 mai, 2014 | Par le sénateur Charlie Watt | En décembre 2013, le Canada a présenté ses observations dans le cadre de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer. Le Canada a omis de mentionner les droits des Inuits sur l’Arctique.

Réforme du Sénat

29 avr., 2014 | Par le sénateur Grant Mitchell | En rendant récemment un jugement sur la durée du mandat des sénateurs, sur les élections sénatoriales et sur l’abolition du Sénat, la Cour suprême du Canada n’a pas réduit à néant la possibilité d’une réforme satisfaisante du Sénat. Que personne ne vienne vous dire le contraire!

Note sur la décision de la Cour suprême au sujet du renvoi sur le Sénat

25 avr., 2014 | Par le sénateur James Cowan | Aujourd’hui, la Cour suprême du Canada a confirmé ce que disent les sénateurs libéraux depuis 2007 à propos des changements au Sénat proposés par M. Harper.

Les Autochtones du Canada: la terminologie

24 mars, 2014 | Par le sénateur Charlie Watt | Les différents termes utilisés pour désigner les Autochtones du Canada peuvent porter à confusion chez certains.
« 1 2 3 4 5  ... »