Restez en contact

facebook Forum des idées youtube flickr

Rencontrez

Paul Massicotte

L Le sénateur Paul Massicotte a été nommé au Sénat le 26 juin 2003 par le Premier ministre Jean Chrétien. Il représente la province de Québec et la Division sénatoriale de De Lanaudière.

Lettres à Gail nº 4 – Quel est le problème? Pourquoi n’a-t-on pas d’entente sur le fisc? Si l’Andorra y arrive, pourquoi le Canada ne le peut-il pas?

Plus sur...

Partager

Commentaires

Lisez les commentaires sur cette page ou ajoutez-en un.
Publié par le sénateur Percy Downe le 03 mai 2012

Le 1er mai 2012

 

L’honorable Gail Shea, C.P., députée
Ministre du Revenu national
555, avenue MacKenzie, 7e étage
Ottawa (Ontario) K1A 0L5

Madame la Ministre,

Je désire, par la présente, faire suite à une interpellation sur les progrès du gouvernement dans la négociation d’un accord d’échange de renseignements fiscaux avec le Liechtenstein.

Dans un récent bulletin de nouvelles (The National au réseau CBC le jeudi 5 avril 2012), votre cabinet parlait de 19 accords d’échange de renseignements fiscaux, mais ne disait rien à propos de la conclusion d’un tel accord avec le Liechtenstein.

Au cours des dernières années, pas moins de 20 pays ont conclu des accords d’échange de renseignements fiscaux avec le Liechtenstein afin de surveiller de près les stratagèmes de fraude fiscale de leurs contribuables. Les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Australie, la France et l’Allemagne ont tous conclu des accords. Même des pays comme Saint Vincent et les Grenadines, l’Andorre et les îles Féroé (territoire autonome du Danemark comprenant 18 îles dans l’Atlantique Nord et une population de 50 000 habitants), ont signé des accords d’échange de renseignements fiscaux avec le Liechtenstein. Or, le Canada ne figure toujours pas sur cette liste même s’il a entamé des négociations avec le Liechtenstein il y a deux ans.

Le récent scandale des Canadiens titulaires de comptes bancaires cachés au Liechtenstein – et le fait qu’à ce jour, votre ministère n’ait porté aucune accusation contre ces fraudeurs fiscaux – fait ressortir l’importance de conclure avec ce pays un accord juste et efficace. Compte tenu de la taille respective de nos gouvernements, nous sommes en droit de nous demander pourquoi l’Andorre peut signer un tel accord tandis que les efforts du Canada ne semblent pas progresser.

Je vous saurais gré de faire preuve de leadership en déterminant la cause de cette situation et en exhortant les négociateurs canadiens à conclure un accord avec le Liechtenstein dans les meilleurs délais.

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, Madame la Ministre, l’assurance de mes sentiments distingués.

 

 

Percy E. Downe, sénateur

Textes récents

Les Autochtones du Canada: la terminologie

24 mars, 2014 | Par le sénateur Charlie Watt | Les différents termes utilisés pour désigner les Autochtones du Canada peuvent porter à confusion chez certains.

La souveraineté de l'Arctique : Partie quatre

7 mars, 2014 | Par le sénateur Charlie Watt | Le Dr Dalee Sambo Dorough, membre experte et vice-présidente de l’Instance permanente sur les questions autochtones des Nations Unies, partage mon opinion et estime « qu’aucun État ne devrait pouvoir se servir du régime de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (UNCLOS) et de dispositions des traités pour réclamer des portions du territoire de l’océan Arctique et du fond marin qu’occupent les Inuits et auquel ils ont droit, sauf s’ils sont consultés et s’ils y consentent ».

30e anniversaire

3 mars, 2014 | Par le sénateur Charlie Watt | Je viens de célébrer un anniversaire au Sénat et j’aimerais remercier mes collègues pour leurs aimables paroles.

La souveraineté dans l'Arctique : Partie trois

28 févr., 2014 | Par le sénateur Charlie Watt | L’an dernier, le Dr Claudio Aporta de l’Université de Dalhousie a rédigé un rapport intitulé Inuit Trails and Arctic Occupancy. Son travail est unique. En effet, il est le premier à compiler et à analyser clairement les cartes historiques de l’occupation par les Inuits de l’Arctique. Le Dr Aporta s’est servi de récits écrits, souvent basés sur d’autres documents historiques, et sur l’histoire orale pour écrire son rapport.

La souveraineté dans l’Arctique : Partie deux

21 févr., 2014 | Par le sénateur Charlie Watt | À l’automne 2012, le caucus libéral du Sénat a chargé Hutchins Legal Inc. de produire un rapport, lequel s’intitule Les Inuits : Partenaires de traités du Canada ou agents libres? Argument en faveur d’une approche concertée entre les Inuits et le Canada en vue de régler les conflits de souveraineté dans l’Arctique.
« 1 2 3 4 5  ... »