Restez en contact

facebook Forum des idées youtube flickr

Rencontrez

Roméo Dallaire

L’honorable lieutenant général Roméo A. Dallaire, O.C., C.M.M., G.O.Q., C.S.M., C.D., L.O.M. (É. U.) (ret.), B.ès S., LL.D. (hon.), D.Sc.Mil (hon.), D.U., Le lieutenant-général (retraité) et sénateur Roméo Dallaire a reçu l'Ordre du Canada en 2002 en reconnaissance de ses efforts au cours de la Mission des Nations Unies pour le Rwanda. Il a été nommé au Sénat le 24 mars 2005.

Programme d’accès communautaire (PAC)

Plus sur...

Partager

Commentaires

Lisez les commentaires sur cette page ou ajoutez-en un.
Publié par la sénatrice Jane Cordy le 14 mai 2012

Lancé en 1995, le Programme d’accès communautaire (PAC) avait pour but d’assurer à tous les Canadiens l’égalité d’accès à l’internet jusqu’à ce que le gouvernement Harper, la veille du long week-end de Pâques, annonce en fin de soirée qu’il cessait d’y contribuer.

Le gouvernement Harper soutient que le programme a perdu sa raison d’être du fait que l’immense majorité des Canadiens ont maintenant accès à l’internet. Pourtant, selon une étude de Statistique Canada, 54 % seulement des Canadiens à faible revenu ont accès à l’internet. Des milliers de Canadiens se rendent aux centres du PAC tous les jours.

Les Canadiens à faible revenu sont précisément les gens qui ont besoin d’accès à l’internet puisque le gouvernement Harper se targue d’offrir la plupart de ses services en ligne. Ces messages contradictoires ont de quoi dérouter les Canadiens – nous offrons les services du gouvernement en ligne, mais nous retirons notre soutien au PAC.

Les gens à faible revenu, les ruraux sans internet à haute vitesse, les nouveaux Canadiens, les personnes handicapées et les autochtones des régions éloignées qui comptent sur les centres du PAC auront dorénavant un accès limité au nombre croissant de services gouvernementaux offerts en ligne.

L’achalandage des centres  du PAC est le même ou plus grand qu’il ne l’était en 1995 et les séances de formation qui y sont offerts restent en demande. Dans ma province de la Nouvelle-Écosse, il y a 209 centres du PAC, la plupart dans des bibliothèques et des centres communautaires. Les contributions des gouvernements fédéral et provincial servaient à acheter les ordinateurs et à payer les factures d’électricité. Sans la contribution fédérale, la plupart de ces centres devront fermer boutique.

On a par ailleurs appris récemment que Service Canada allait fermer des centres de traitement des demandes d’assurance-emploi dans beaucoup de régions à chômage élevé. Le gouvernement Harper abandonne ces Canadiens à faible revenu. L’élimination des centres du PAC aura pour effet que les Canadiens qui comptent sur eux auront beaucoup plus de mal à accéder aux services gouvernementaux.

Le gouvernement prend cette mesure malgré que 54 % seulement des Canadiens à faible revenu ont accès à l’internet et que, suivant une étude d’Industrie Canada, une grande diversité de Canadiens utilisent les centres du PAC.

Ces centres du PAC offrent l’accès à l’internet aux Canadiens qui en ont le plus besoin. Cette décision doit être renversée.


Textes récents

Les Autochtones du Canada: la terminologie

24 mars, 2014 | Par le sénateur Charlie Watt | Les différents termes utilisés pour désigner les Autochtones du Canada peuvent porter à confusion chez certains.

La souveraineté de l'Arctique : Partie quatre

7 mars, 2014 | Par le sénateur Charlie Watt | Le Dr Dalee Sambo Dorough, membre experte et vice-présidente de l’Instance permanente sur les questions autochtones des Nations Unies, partage mon opinion et estime « qu’aucun État ne devrait pouvoir se servir du régime de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (UNCLOS) et de dispositions des traités pour réclamer des portions du territoire de l’océan Arctique et du fond marin qu’occupent les Inuits et auquel ils ont droit, sauf s’ils sont consultés et s’ils y consentent ».

30e anniversaire

3 mars, 2014 | Par le sénateur Charlie Watt | Je viens de célébrer un anniversaire au Sénat et j’aimerais remercier mes collègues pour leurs aimables paroles.

La souveraineté dans l'Arctique : Partie trois

28 févr., 2014 | Par le sénateur Charlie Watt | L’an dernier, le Dr Claudio Aporta de l’Université de Dalhousie a rédigé un rapport intitulé Inuit Trails and Arctic Occupancy. Son travail est unique. En effet, il est le premier à compiler et à analyser clairement les cartes historiques de l’occupation par les Inuits de l’Arctique. Le Dr Aporta s’est servi de récits écrits, souvent basés sur d’autres documents historiques, et sur l’histoire orale pour écrire son rapport.

La souveraineté dans l’Arctique : Partie deux

21 févr., 2014 | Par le sénateur Charlie Watt | À l’automne 2012, le caucus libéral du Sénat a chargé Hutchins Legal Inc. de produire un rapport, lequel s’intitule Les Inuits : Partenaires de traités du Canada ou agents libres? Argument en faveur d’une approche concertée entre les Inuits et le Canada en vue de régler les conflits de souveraineté dans l’Arctique.
« 1 2 3 4 5  ... »