Restez en contact

facebook Forum des idées youtube flickr

Rencontrez

Sandra Lovelace Nicholas

L Le sénateur Sandra Lovelace Nicholas a joué un rôle déterminant dans la lutte des Canadiennes autochtones pour l'acquisition de leurs droits, et offre ainsi un excellent exemple de ce que peut accomplir une femme qui s'applique à rectifier une injustice.

Représentation de nos anciens combattants : dilemme résolu, pour l’instant

Plus sur...

Partager

Commentaires

Lisez les commentaires sur cette page ou ajoutez-en un.
Publié par le sénateur Grant Mitchell le 29 avril 2009

J’ai écrit des blogues sur le débat entourant la création d’un Sous-comité des anciens combattants. Tous les sénateurs du Comité, libéraux et conservateurs confondus, s’entendent sur l’importance de la question et des problèmes relatifs aux anciens combattants, et sur la nécessité de créer un comité qui y serait spécifiquement consacré. Traditionnellement, le Comité constitue un sous-comité.

Le problème est qu’il n’y a pas ici de consensus sur la procédure à adopter.

Les libéraux affirment que, compte tenu de l’importance du dossier des anciens combattants, tout particulièrement au regard de la guerre en Afghanistan, un sous-comité est insuffisant.

Comme vous vous en souviendrez, les libéraux avaient initialement proposé de créer immédiatement un Comité permanent des anciens combattants. Face à la hâte avec laquelle les conservateurs voulaient créer un sous-comité, renvoyant le projet de comité permanent au Comité du Règlement, les libéraux ont alors proposé la création immédiate d’un Comité spécial. Ce n’est pas une mesure sans précédent. Un comité spécial possède la même structure qu’un comité permanent, à la différence près, mais elle est essentielle, qu’il n’est pas permanent. Il pourrait ainsi être simplement décidé que son mandat, limité dans le temps, prendra fin lorsque le Comité du Règlement aura décidé si un comité permanent est ou non requis.

La création d’un comité spécial peut être approuvée en une journée du consentement unanime de la Chambre plénière.

Cette solution semble devoir constituer un compromis raisonnable : les conservateurs bénéficient d’une solution temporaire qui ne les engage pas irrévocablement à créer un comité permanent en bonne en due forme, et si les libéraux n’obtiennent pas un comité permanent en bonne et due forme, ils obtiennent néanmoins un comité spécial qui est mieux à même de traiter les revendications croissantes des anciens combattants jusqu’à ce que la pertinence d’un comité permanent soit évaluée.

Mais nous demeurions cependant dans l’impasse, et c’est pourquoi, lors de la dernière réunion, nous, libéraux, avons accepté la proposition des conservateurs, puisque ces derniers ne semblaient pas prêts à accepter la nôtre, et ce, afin d’éviter tout délai supplémentaire. Il sera intéressant de voir combien de temps prend le Comité du Règlement pour rendre sa décision. Si cela vient à tarder, il semblerait juste que la question soit réexaminée dans un délai de 6 mois.

Textes récents

Les Autochtones du Canada: la terminologie

24 mars, 2014 | Par le sénateur Charlie Watt | Les différents termes utilisés pour désigner les Autochtones du Canada peuvent porter à confusion chez certains.

La souveraineté de l'Arctique : Partie quatre

7 mars, 2014 | Par le sénateur Charlie Watt | Le Dr Dalee Sambo Dorough, membre experte et vice-présidente de l’Instance permanente sur les questions autochtones des Nations Unies, partage mon opinion et estime « qu’aucun État ne devrait pouvoir se servir du régime de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (UNCLOS) et de dispositions des traités pour réclamer des portions du territoire de l’océan Arctique et du fond marin qu’occupent les Inuits et auquel ils ont droit, sauf s’ils sont consultés et s’ils y consentent ».

30e anniversaire

3 mars, 2014 | Par le sénateur Charlie Watt | Je viens de célébrer un anniversaire au Sénat et j’aimerais remercier mes collègues pour leurs aimables paroles.

La souveraineté dans l'Arctique : Partie trois

28 févr., 2014 | Par le sénateur Charlie Watt | L’an dernier, le Dr Claudio Aporta de l’Université de Dalhousie a rédigé un rapport intitulé Inuit Trails and Arctic Occupancy. Son travail est unique. En effet, il est le premier à compiler et à analyser clairement les cartes historiques de l’occupation par les Inuits de l’Arctique. Le Dr Aporta s’est servi de récits écrits, souvent basés sur d’autres documents historiques, et sur l’histoire orale pour écrire son rapport.

La souveraineté dans l’Arctique : Partie deux

21 févr., 2014 | Par le sénateur Charlie Watt | À l’automne 2012, le caucus libéral du Sénat a chargé Hutchins Legal Inc. de produire un rapport, lequel s’intitule Les Inuits : Partenaires de traités du Canada ou agents libres? Argument en faveur d’une approche concertée entre les Inuits et le Canada en vue de régler les conflits de souveraineté dans l’Arctique.
« 1 2 3 4 5  ... »