Restez en contact

facebook Forum des idées youtube flickr

Rencontrez

Serge Joyal

L Nommé au Sénat par le Très honorable Jean Chrétien, le sénateur Serge Joyal représente le Québec et la division sénatoriale de Kennebec. Sa nomination remonte au 26 novembre 1997.

Le rapport sur l’Arctique du Comité sénatorial permanent de l’énergie, de l’environnement et des ressources naturelles

Plus sur...

Partager

Commentaires

Lisez les commentaires sur cette page ou ajoutez-en un.
Publié par le sénateur Grant Mitchell le 05 mai 2009

Les comités du Sénat sont reconnus pour leurs rapports complets et mûrement réfléchis. Aux fins de leurs rapports, ils tiennent toujours des audiences et effectuent parfois des déplacements.

Au printemps dernier, le Comité sénatorial permanent de l’énergie, de l’environnement et des ressources naturelles s’est rendu dans les Territoires du Nord Ouest pour étudier les effets des changements climatiques et des pressions engendrées par le développement. Ce voyage nous a menés jusqu’à Tuktoyaktuk. Nous avons séjourné à Yellowknife, à Norman Wells et à Inuvik.

Réunion avec des membres de la communauté de Norman Wells
Réunion avec des membres de la communauté de Norman Wells 

De toute évidence, les changements climatiques ont des conséquences graves et très préoccupantes pour l’environnement et les habitants du Nord. Le pergélisol fond, ce qui crée d’énormes problèmes sur le plan de la construction car les maisons s’enfoncent dans le sol devenu mou. Les routes de glace, qui sont essentielles pour approvisionner les communautés isolées et qui permettent de maintenir les prix des denrées un peu moins élevés, se forment beaucoup plus tard et fondent beaucoup plus rapidement. En outre, la hausse du niveau de la mer menace les collectivités côtières comme Tuktoyaktuk.

Les eaux de l’Arctique sont ouvertes plus tôt et plus longtemps, ce qui soulève des questions en matière de souveraineté.

La faune et la flore sont durement touchées. Au cours des cinq dernières années, un troupeau de caribous a vu son nombre d’animaux diminuer de 160 000 à 40 000. Les ours polaires se retrouvent désormais à des endroits où ils n’avaient pas coutume d’aller et sont désorientés. Des chevreuils, des insectes et d’autres espèces migrent dans le Nord.

La gravité de la situation ne fait aucun doute dans le Nord, et les résidents, en désespoir de cause, prennent des mesures pour réduire leurs émissions. Mais leurs émissions sont très peu élevées comparativement au reste du monde, et il faudrait vraiment prendre exemple sur eux.

Le Comité sénatorial permanent de l’énergie, de l’environnement et des ressources naturelles comprend bien la situation difficile que vivent les gens du Nord.

Toutes les études importantes menées par des comités sénatoriaux aboutissent à la présentation d’un rapport. Les membres des comités essaient, dans la mesure du possible, de produire des rapports qui font l’unanimité.

La présentation de ce rapport été retardée à cause de la prorogation du Parlement à l’automne. Au moment de la prorogation, tous les comités ont été dissous, et ils n’ont été rétablis qu’après l’ouverture de la nouvelle législature. Résultat : nous n’avons repris nos que tout récemment.

Ce rapport est écrit de manière simple et accessible. Je sais, par expérience, que bon nombre de rapports sont si techniques et si ardus qu’ils rebutent les gens. Nous avons fait appel à un rédacteur qui s’y connaît en communications et qui a déjà écrit de nombreux rapports pour le Comité sénatorial de la sécurité nationale et de la défense.

Notre rapport sera publié prochainement – j’espère que vous y jetterez un coup d’œil!

Textes récents

Les Autochtones du Canada: la terminologie

24 mars, 2014 | Par le sénateur Charlie Watt | Les différents termes utilisés pour désigner les Autochtones du Canada peuvent porter à confusion chez certains.

La souveraineté de l'Arctique : Partie quatre

7 mars, 2014 | Par le sénateur Charlie Watt | Le Dr Dalee Sambo Dorough, membre experte et vice-présidente de l’Instance permanente sur les questions autochtones des Nations Unies, partage mon opinion et estime « qu’aucun État ne devrait pouvoir se servir du régime de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (UNCLOS) et de dispositions des traités pour réclamer des portions du territoire de l’océan Arctique et du fond marin qu’occupent les Inuits et auquel ils ont droit, sauf s’ils sont consultés et s’ils y consentent ».

30e anniversaire

3 mars, 2014 | Par le sénateur Charlie Watt | Je viens de célébrer un anniversaire au Sénat et j’aimerais remercier mes collègues pour leurs aimables paroles.

La souveraineté dans l'Arctique : Partie trois

28 févr., 2014 | Par le sénateur Charlie Watt | L’an dernier, le Dr Claudio Aporta de l’Université de Dalhousie a rédigé un rapport intitulé Inuit Trails and Arctic Occupancy. Son travail est unique. En effet, il est le premier à compiler et à analyser clairement les cartes historiques de l’occupation par les Inuits de l’Arctique. Le Dr Aporta s’est servi de récits écrits, souvent basés sur d’autres documents historiques, et sur l’histoire orale pour écrire son rapport.

La souveraineté dans l’Arctique : Partie deux

21 févr., 2014 | Par le sénateur Charlie Watt | À l’automne 2012, le caucus libéral du Sénat a chargé Hutchins Legal Inc. de produire un rapport, lequel s’intitule Les Inuits : Partenaires de traités du Canada ou agents libres? Argument en faveur d’une approche concertée entre les Inuits et le Canada en vue de régler les conflits de souveraineté dans l’Arctique.
« 1 2 3 4 5  ... »