« Difficultés financières ? Vendons la boutique ! »

Plus sur...

Partager

Commentaires

Lisez les commentaires sur cette page ou ajoutez-en un.
Publié par le sénateur Tommy Banks (retraité) le 12 juin 2009

Vendons le Centre national des arts. Vendons une partie de notre production d’énergie nucléaire. Retirons-nous du marché des isotopes.

Ce n’est pas de la gestion financière ou économique, c’est de la pure folie. Se défaire d’actifs publics pour gagner un peu d’argent en vitesse et sortir du bourbier où nous ont mis les conservateurs est une très mauvaise décision.

Mais bon, s’ils y tiennent, je parie que vendre Banff nous rapporterait beaucoup.

 

Banff


Les liens vers les sites web ne relevant pas de l'autorité du caucus libéral du Sénat sont fournis aux utilisateurs uniquement pour des raisons de commodité. Le caucus libéral du Sénat n'est pas responsable de l'exactitude, de l'actualité ni de la fiabilité du contenu. Il n'offre aucune garantie à cet égard et n'est pas responsable des renseignements associés à ces liens, pas plus qu'il ne cautionne ces sites ou leur contenu.

 

Les utilisateurs doivent être au courant de la possibilité que les renseignements offerts dans des sites, non soumis à l'autorité du caucus libéral du Sénat, qui ne sont pas assujettis à la Loi sur les langues officielles et auxquels le Forum des sénateurs libéraux comporte des liens, ne puissent être consultés que dans la(les) langue(s) employées dans ces sites.

 

(NB : Les liens aux documents sur d'autres sites ouvriront une nouvelle fenêtre de votre navigateur.)


Textes récents

Les Autochtones du Canada: la terminologie

24 mars, 2014 | Par le sénateur Charlie Watt | Les différents termes utilisés pour désigner les Autochtones du Canada peuvent porter à confusion chez certains.

La souveraineté de l'Arctique : Partie quatre

7 mars, 2014 | Par le sénateur Charlie Watt | Le Dr Dalee Sambo Dorough, membre experte et vice-présidente de l’Instance permanente sur les questions autochtones des Nations Unies, partage mon opinion et estime « qu’aucun État ne devrait pouvoir se servir du régime de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (UNCLOS) et de dispositions des traités pour réclamer des portions du territoire de l’océan Arctique et du fond marin qu’occupent les Inuits et auquel ils ont droit, sauf s’ils sont consultés et s’ils y consentent ».

30e anniversaire

3 mars, 2014 | Par le sénateur Charlie Watt | Je viens de célébrer un anniversaire au Sénat et j’aimerais remercier mes collègues pour leurs aimables paroles.

La souveraineté dans l'Arctique : Partie trois

28 févr., 2014 | Par le sénateur Charlie Watt | L’an dernier, le Dr Claudio Aporta de l’Université de Dalhousie a rédigé un rapport intitulé Inuit Trails and Arctic Occupancy. Son travail est unique. En effet, il est le premier à compiler et à analyser clairement les cartes historiques de l’occupation par les Inuits de l’Arctique. Le Dr Aporta s’est servi de récits écrits, souvent basés sur d’autres documents historiques, et sur l’histoire orale pour écrire son rapport.

La souveraineté dans l’Arctique : Partie deux

21 févr., 2014 | Par le sénateur Charlie Watt | À l’automne 2012, le caucus libéral du Sénat a chargé Hutchins Legal Inc. de produire un rapport, lequel s’intitule Les Inuits : Partenaires de traités du Canada ou agents libres? Argument en faveur d’une approche concertée entre les Inuits et le Canada en vue de régler les conflits de souveraineté dans l’Arctique.
« 1 2 3 4 5  ... »