Discours et débats

La diffusion de l'information

Plus sur...

Partager

Commentaires

Lisez les commentaires sur cette page ou ajoutez-en un.
Déclaration faite le 04 novembre 2010 par le sénateur Pierre De Bané (retraité)

L'honorable Pierre De Bané :

Honorables sénateurs, je voudrais faire part au leader du gouvernement au Sénat d'une triste situation qui m'a vraiment choqué. J'avais téléphoné à un ministère pour dire que je devais prendre la parole, de concert avec des parlementaires d'autres pays, au cours d'une cérémonie où nous devions renseigner de jeunes parlementaires venant de pays émergents de l'Afrique subsaharienne sur le fonctionnement de la démocratie.

J'ai demandé au fonctionnaire qui m'a répondu de bien vouloir me transmettre quelques documents courants du ministère que je voulais utiliser au cours de la séance d'information conjointement organisée avec des parlementaires d'autres pays occidentaux. Il m'a dit ceci : « J'aurais été enchanté de vous aider, mais je serais plus à l'aise si votre demande me parvenait par l'intermédiaire du cabinet du ministre. »

Je suis assez vieux pour savoir qu'il y a des questions délicates qui doivent évidemment passer par le cabinet du ministre. Toutefois, c'est autre chose quand on demande des documents courants qu'il est probablement possible de trouver sur Internet ou ailleurs.

On m'a dit de présenter ma demande par l'intermédiaire du cabinet du ministre. C'est une chose que je n'ai jamais connue auparavant. Même pour du matériel banal, car je n'avais bien sûr rien demandé de confidentiel, on m'a dit de passer par le cabinet du ministre. C'est vraiment choquant. Après avoir tant parlé de transparence, de responsabilité, et autre, je me serais attendu à ce que le ministère se montre plus ouvert.

Veuillez s'il vous plait appuyer ici pour lire la question du sénateur dans son intégralité


Déclarations récentes des sénateurs libéraux

Projet de loi sur le contrôle par les premières nations de leurs systèmes d'éducation

10 avr., 2014 | Par la sénatrice Lillian Eva Dyck | Honorables sénateurs, j'aimerais faire quelques observations au sujet de cette motion. Je l'appuie sans réserve. L'adoption d'une loi sur l'éducation des Premières Nations est très importante pour le bien-être des Premières Nations des quatre coins du Canada, et surtout pour les jeunes Autochtones.

L'écart entre les riches et les pauvres

10 avr., 2014 | Par le sénateur Céline Hervieux-Payette | Qu'entend faire le gouvernement pour tirer les enseignements de la crise financière, réduire les inégalités de la richesse et s'inspirer d'autres juridictions qui ont commencé à mettre la pédale douce sur des rémunérations qui n'ont rien à voir avec la productivité des gens qui reçoivent le salaire moyen d'un Canadien en une demi-journée?

La transmission télévisée des travaux du Sénat

10 avr., 2014 | Par le sénateur Grant Mitchell | Quelle est l'opinion du leader à ce sujet?

Un régime national d'assurance-médicaments

10 avr., 2014 | Par le sénateur Art Eggleton | Cette recommandation a reçu l'appui unanime du Sénat; j'en déduis donc, sénateur, que vous serez tout à fait disposé à la faire valoir auprès du gouvernement.

Un régime national d'assurance-médicaments

10 avr., 2014 | Par le sénateur James Cowan | Ma question est donc la suivante : le gouvernement fera-t-il du programme national d'assurance-médicaments une priorité?
« 1 2 3 4 5  ... »