Discours et débats

Le sénateur Dallaire souligne le manque de financement de la Fondation autochtone de guérison

Plus sur...

Partager

Commentaires

Lisez les commentaires sur cette page ou ajoutez-en un.
Déclaration faite le 21 février 2007 par le sénateur Roméo Dallaire

L'hon. Roméo Dallaire:

Honorables sénateurs, j'aimerais poursuivre plus tard le débat sur la raison pour laquelle le président du Comité des affaires étrangères et du commerce international a dû démissionner de son poste. J'attire plutôt votre attention sur un sujet que je considère aussi très important.

Je ne sais pas si l'honorable leader connaît la Fondation autochtone de guérison. Il s'agit d'une fondation fédérale vouée à la guérison de victimes et de personnes qui, sur plusieurs générations, ont souffert du legs de traumatismes et de sévices physiques, sexuels, culturels et psychologiques qu'ont laissé les pensionnats indiens.

Cette fondation finance 144 projets dans tout le pays et profite à des dizaines de milliers d'Autochtones. La fondation manquera de fonds le 31 mars 2007. Je crois savoir qu'un montant de 125 millions de dollars a été engagé à l'égard de la Fondation autochtone de guérison, mais on ne pourra y avoir accès qu'à la fin de 2007, car il est bloqué au Conseil du Trésor.

Un homme tout à fait respectable, le ministre Jim Prentice — un homme bon, honnête et transparent — s'est engagé publiquement à trouver une solution à ce manque de financement. On devra mettre fin à ces projets le 31 mars, jusqu'à l'arrivée des nouveaux fonds à la fin de 2007. Il s'agit d'un montant d'environ 125 millions de dollars. Le ministre a même dit :

Comme vous le savez, la fondation de guérison [...] constitue un élément important du règlement. Elle fait donc partie intégrante du règlement [...] et si une décision n'est pas annoncée immédiatement, je me chargerai de le faire.

Honorables sénateurs, pourquoi ce montant est-il bloqué au Conseil du Trésor, alors que nous allons littéralement jeter à la rue des dizaines de milliers d'Autochtones et tous ceux qui travaillent depuis près de neuf ans à leur venir en aide?


Veuillez s`il vous plait appuyer ici pour lire la question du sénateur dans son intégralité

Déclarations récentes des sénateurs libéraux

Projet de loi sur le contrôle par les premières nations de leurs systèmes d'éducation

10 avr., 2014 | Par la sénatrice Lillian Eva Dyck | Honorables sénateurs, j'aimerais faire quelques observations au sujet de cette motion. Je l'appuie sans réserve. L'adoption d'une loi sur l'éducation des Premières Nations est très importante pour le bien-être des Premières Nations des quatre coins du Canada, et surtout pour les jeunes Autochtones.

L'écart entre les riches et les pauvres

10 avr., 2014 | Par le sénateur Céline Hervieux-Payette | Qu'entend faire le gouvernement pour tirer les enseignements de la crise financière, réduire les inégalités de la richesse et s'inspirer d'autres juridictions qui ont commencé à mettre la pédale douce sur des rémunérations qui n'ont rien à voir avec la productivité des gens qui reçoivent le salaire moyen d'un Canadien en une demi-journée?

La transmission télévisée des travaux du Sénat

10 avr., 2014 | Par le sénateur Grant Mitchell | Quelle est l'opinion du leader à ce sujet?

Un régime national d'assurance-médicaments

10 avr., 2014 | Par le sénateur Art Eggleton | Cette recommandation a reçu l'appui unanime du Sénat; j'en déduis donc, sénateur, que vous serez tout à fait disposé à la faire valoir auprès du gouvernement.

Un régime national d'assurance-médicaments

10 avr., 2014 | Par le sénateur James Cowan | Ma question est donc la suivante : le gouvernement fera-t-il du programme national d'assurance-médicaments une priorité?
« 1 2 3 4 5  ... »