Restez en contact

facebook Forum des idées youtube flickr

Rencontrez

Art Eggleton

L La carrière publique du sénateur Art Eggleton s’étend sur plus de 35 ans, à l’échelon municipal, d’abord à la Ville de Toronto, puis à la Chambre des communes. Il a été nommé au Sénat le 24 mars 2005 par le Très honorable Paul Martin. Il représente la province de l'Ontario.

Discours et débats

Le sénateur Corbin attire l’attention sur l’importance de la représentation et réclame des mesures pour combler les sièges vacants au Sénat

Plus sur...

Partager

Commentaires

Lisez les commentaires sur cette page ou ajoutez-en un.
Déclaration faite le 03 mai 2007 par le sénateur Eymard Corbin (retraité)

L'hon. Eymard Corbin:

Nous sommes ici pour représenter nos provinces et nos régions. Nous sommes ici pour protéger les minorités. Pour être franc, je n'ai jamais lu, dans aucun des documents qui énoncent les responsabilités fondamentales du Sénat, que cette Chambre doit faire le travail du gouvernement. Honorables sénateurs, aux termes de la Constitution, il incombe gouverneur général d'assigner des personnes qualifiées pour combler les sièges vacants au Sénat. Comme le sénateur Day l'a dit tout à l'heure, il s'agit d'une obligation impérative. Je l'ai dit à maintes reprises auparavant, à diverses tribunes. Selon la convention, la Gouverneure générale devrait nommer des personnes sur la recommandation du premier ministre. Cependant, honorables sénateurs, la jurisprudence a établi que les conventions ne peuvent pas avoir préséance sur la loi. Je crois que c'est ainsi que les tribunaux interprèteraient cette situation d'abord et avant tout. La Gouverneure générale est soumise à une obligation impérative d'agir, mais le premier ministre se sert d'une convention pour l'en empêcher. On pourrait dire que, par son inaction, le premier ministre place la Gouverneure générale dans une situation où elle contrevient à la Constitution, elle qui est tenue de la respecter. La Gouverneure générale devrait-elle continuer de contrevenir à la loi, où devrait-elle plutôt assumer la responsabilité que lui confère la Constitution?

À mon avis, vient un point où un devoir constitutionnel doit être rempli. Devons-nous nous tourner vers la Gouverneure générale pour qu'elle entreprenne le processus de nomination, et qu'elle exerce ainsi le devoir constitutionnel obligatoire qui lui est imposé aux termes de la Constitution?

Je le répète, ce n'est pas une situation comme les autres que nous avons connues, où l'on s'interrogeait sur la façon d'exercer la responsabilité. La question maintenant est d'obliger la Gouverneure générale à exercer sa responsabilité, comme le prévoit notre Constitution. Ce sont d'intéressantes questions juridiques, et le sénateur Day et moi-même estimons avoir besoin de l'éclairage des tribunaux à cet égard.

Les Canadiens ont le droit d'être représentés dans un Sénat adéquat et efficace. À moins qu'on ne modifie la Constitution pour réformer ou abolir le Sénat, ce dernier doit être en mesure de continuer le travail qu'il doit faire et qu'on attend de lui, principalement de jouer un rôle de contrepoids en ce qui concerne les mesures de l'exécutif. Cela signifie que les provinces et les territoires doivent être représentés comme le prévoit la Constitution. Cela signifie qu'il doit y avoir un nombre suffisant de sénateurs pour que nous puissions bien assumer nos responsabilités. Dans une société libre et ouverte, refaire le gouvernement à la dérobée n'est pas acceptable. Dans une société libre et ouverte, la Constitution doit être respectée.

Déclarations récentes des sénateurs libéraux

Les travaux du Sénat

19 juin, 2014 | Par la sénatrice Joan Fraser | Chers collègues, je prends la parole au nom du leader de l'opposition, le sénateur Cowan, qui devait être à Halifax ce soir pour un engagement public. Je dois vous dire que, lorsque je l'ai appelé pour lui dire que nous allions ajourner pour l'été ce soir, je l'ai senti assez irrité, non pas parce qu'il voulait que nous continuions à travailler comme des galériens, mais parce qu'il avait déjà rédigé un discours qu'il voulait prononcer demain matin.

Les phares à titre de symboles irremplaçables du patrimoine maritime—Interpellation

19 juin, 2014 | Par le sénateur Jim Munson | Merci, Votre Honneur, et je présente mes excuses à la sénatrice Champagne.

L'inégalité d'accès à la justice—Interpellation

19 juin, 2014 | Par la sénatrice Joan Fraser | Chers collègues, je sais que la sénatrice Jaffer s'apprêtait à clore ce débat, mais auparavant, je tenais seulement à dire à quel point la question qu'elle a portée à notre attention est importante.

Le Sénat—La promotion et la défense des causes d'intérêt public—Interpellation

19 juin, 2014 | Par le sénateur Jim Munson | Honorables sénateurs, je sollicite votre clémence à mon égard en cette heure tardive parce que j'ai un discours, mais vous devez comprendre que, pour que l'on puisse souligner dignement le départ de nos cinq collègues sénateurs cette semaine, j'ai cédé mon temps de parole pour que nous puissions rendre hommage aux sénateurs Buth, Segal, Callbeck, Dallaire et Champagne.

L'étude sur les relations internationales du Canada en matière de sécurité et de défense

19 juin, 2014 | Par le sénateur Grant Mitchell | Alors, vous pensiez que je n'allais pas prendre la parole, n'est-ce pas? Eh bien, vous vous êtes trompés! Je prends donc la parole pour appuyer ce rapport du Comité de la défense, qui recommande que le Canada participe à la défense antimissile balistique avec le NORAD.
« 1 2 3 4 5  ... »