Restez en contact

facebook Forum des idées youtube flickr

Rencontrez

Larry Campbell

L L'un des plus célèbres citoyens de Vancouver, le sénateur Larry W. Campbell a servi comme maire de 2002-2005 après une brillante carrière principalement dans l'application de la loi et comme coroner en chef de la Colombie-Britannique. Depuis le 2 août 2005, il a représenté la Colombie-Britannique au Sénat.

Discours et débats

Réception en comité plénier de représentants des Collectivités autochtones

Plus sur...

Partager

Commentaires

Lisez les commentaires sur cette page ou ajoutez-en un.
Déclaration faite le 12 juin 2008 par Patrick Brazeau, chef national, Congrès des Peuples Autochtones

Patrick Brazeau, chef national, Congrès des Peuples Autochtones:

Honorables sénateurs, c'est un plaisir et un honneur pour moi d'être ici au nom du Congrès des Peuples Autochtones et, pour la deuxième fois en autant de jours, de pouvoir m'adresser à la Chambre des communes et, maintenant, au Sénat.

Le premier ministre a vraiment fait une annonce historique hier. On utilise beaucoup trop souvent le qualificatif « historique » à toutes les sauces. Cependant, notre présence sur le parquet de la Chambre des communes hier marquait véritablement un événement historique. C'était une occasion de grande fierté, particulièrement pour les survivants des pensionnats indiens qui assistaient à l'événement et pour les téléspectateurs qui étaient à l'écoute partout au Canada.

Une forte majorité de Canadiens autochtones ont bien accueilli ces excuses parce qu'ils ont vu qu'elles étaient sincères. Il faut féliciter le premier ministre du leadership dont il a fait preuve en permettant la tenue de l'événement d'hier, initiative audacieuse qu'aucun de ses prédécesseurs n'avait prise avant lui.

En tant que jeune Canadien autochtone, je suis fier de ce qui s'est passé hier parce que, dans l'ensemble, l'événement s'est déroulé de façon non partisane. Il n'a pas été question de partis politiques, mais plutôt de faire ce qui s'imposait tant sur le plan humain que sur le plan moral. Nous en remercions également les sénateurs.

La question des pensionnats indiens est aussi une question de droits de la personne. On nous a demandé ce qu'on pouvait faire pour s'assurer que le partenariat entre le gouvernement du Canada et les peuples autochtones soit plus fort dans ce pays.

Le Sénat est actuellement saisi du projet de loi C-21, qui porte sur les droits de la personne. Pendant 30 ans, on a nié aux Canadiens des Premières nations la possibilité de faire appel à la Commission canadienne des droits de la personne dans les cas où ils estimaient que le ministère des Affaires indiennes, le gouvernement fédéral ou divers conseils de bande les avaient traités de façon discriminatoire. Cette question me touche personnellement parce que mes trois enfants sont considérés, selon les termes du gouvernement fédéral, comme des Indiens inscrits. Autrement dit, ils ne peuvent pas se tourner vers la Commission canadienne des droits de la personne s'ils estiment avoir été victimes de discrimination. Je suis citoyen canadien, mais je ne peux pas moi non plus le faire; par contre, mes neveux et nièces, que le gouvernement fédéral considère comme des Indiens non inscrits peuvent faire appel à la commission s'ils jugent avoir été victimes de discrimination. Cette question a fait l'objet de vastes consultations depuis 30 ans; le temps est venu d'aller de l'avant et de cesser de violer les droits fondamentaux des Autochtones.

Honorables sénateurs, je vous demande sans plus tarder, pour mes enfants et pour des centaines d'enfants autochtones du Canada, d'adopter cette mesure législative. Meegwetch.

Déclarations récentes des sénateurs libéraux

Les travaux du Sénat

19 juin, 2014 | Par la sénatrice Joan Fraser | Chers collègues, je prends la parole au nom du leader de l'opposition, le sénateur Cowan, qui devait être à Halifax ce soir pour un engagement public. Je dois vous dire que, lorsque je l'ai appelé pour lui dire que nous allions ajourner pour l'été ce soir, je l'ai senti assez irrité, non pas parce qu'il voulait que nous continuions à travailler comme des galériens, mais parce qu'il avait déjà rédigé un discours qu'il voulait prononcer demain matin.

Les phares à titre de symboles irremplaçables du patrimoine maritime—Interpellation

19 juin, 2014 | Par le sénateur Jim Munson | Merci, Votre Honneur, et je présente mes excuses à la sénatrice Champagne.

L'inégalité d'accès à la justice—Interpellation

19 juin, 2014 | Par la sénatrice Joan Fraser | Chers collègues, je sais que la sénatrice Jaffer s'apprêtait à clore ce débat, mais auparavant, je tenais seulement à dire à quel point la question qu'elle a portée à notre attention est importante.

Le Sénat—La promotion et la défense des causes d'intérêt public—Interpellation

19 juin, 2014 | Par le sénateur Jim Munson | Honorables sénateurs, je sollicite votre clémence à mon égard en cette heure tardive parce que j'ai un discours, mais vous devez comprendre que, pour que l'on puisse souligner dignement le départ de nos cinq collègues sénateurs cette semaine, j'ai cédé mon temps de parole pour que nous puissions rendre hommage aux sénateurs Buth, Segal, Callbeck, Dallaire et Champagne.

L'étude sur les relations internationales du Canada en matière de sécurité et de défense

19 juin, 2014 | Par le sénateur Grant Mitchell | Alors, vous pensiez que je n'allais pas prendre la parole, n'est-ce pas? Eh bien, vous vous êtes trompés! Je prends donc la parole pour appuyer ce rapport du Comité de la défense, qui recommande que le Canada participe à la défense antimissile balistique avec le NORAD.
« 1 2 3 4 5  ... »