Restez en contact

facebook Forum des idées youtube flickr

Rencontrez

Terry Mercer

L Nommé au Sénat par le très honorable Jean Chrétien en novembre 2003, le sénateur Terry Mercer représente la Nouvelle-Écosse et la division sénatoriale de Secteur Nord, Halifax.

Discours et débats

La Journée internationale de la femme

Plus sur...

Partager

Commentaires

Lisez les commentaires sur cette page ou ajoutez-en un.
Déclaration faite le 28 février 2007 par la sénateure Pierrette Ringuette

L'hon. Pierrette Ringuette:

Honorables sénateurs, le 8 mars prochain, nous célébreronsla Journée internationale de la femme. Le thème cette année est « La violencefaite aux femmes : Agir pour en finir ».

Souvent, lorsqu'on invoque laviolence faite aux femmes, nous, au Canada, avons tendance à penser àla situation des femmes vivant dans des pays en développement — ce qui est toutà fait justifiable, compte tenu de leur état de pauvreté continue, parfois dansun régime totalitaire, dictatorial, militaire ou religieux.

 

Il est certes plus facile de parlerdes régions du monde où la violence faite aux femmes est tellement plusévidente et médiatisée. Par contre, lorsqu'on regarde la situation de laviolence faite aux femmes ici même, au Canada — oui, dans notre proprecour — il faut admettre que des milliers de Canadiennes de tout âge en sontvictimes. Non seulement sont-elles victimes de violence physique, elles sontaussi victimes d'autres formes de violence par leur contrepartie masculine.

 

La discrimination systémique de nospolitiques gouvernementales a mené à une certaine violence sociale. Des mesuresd'action positive d'embauche, des programmes de garderie et d'aide àl'alphabétisation et même le programme d'assurance-emploi n'ont pas toujoursaidé les femmes à sortir de leur situation. La discrimination économique àl'égard de certaines femmes constitue aussi une forme de violence.

 

Dans notre pays dit riche etdéveloppé, l'iniquité salariale pour les Canadiennes continue d'être évidentetant dans le secteur public que dans le secteur privé.

 

Pour nos Canadiennes plus âgées,nos politiques fiscales et notre programme de fonds de pension sont archaïquesdans leur conception et dans leur livraison. En somme, nos femmes aînéesdoivent être séparées de leur conjoint afin de profiter de la justiceéconomique de ces programmes. Quinze pour cent de nos enfants et leurs mèresvivent dans une situation de pauvreté au Canada.

 

À l'âge de 16 ans, 51 p. 100 desfemmes au Canada ont déjà été victimes d'au moins un acte de violence physiqueou sexuel. En d'autres mots, près de huit millions de Canadiennes ont été desvictimes. Vous conviendrez que ce chiffre est alarmant et mérite une attentionparticulière. Les Canadiennes ont raison de revendiquer des programmesproactifs visant à éliminer la violence sous toutes ses formes.

 

Rétablissons le Conseil canadienpour le statut de la femme afin de garder les dossiers de la condition fémininedans la fenêtre gouvernementale!

 

Restaurons le programmed'alphabétisation afin d'outiller des milliers de Canadiennes pour un avenirmeilleur!

 

Instaurons un vrai systèmeuniversel de garderies afin que nos jeunes mères puissent s'épanouir etcontribuer à l'économie canadienne en toute quiétude!

 

Réévaluons notre programmed'assurance emploi afin de permettre aux femmes œuvrant dans notre économiesaisonnière de sortir du marasme de la pauvreté!

 

Augmentons l'aide pourl'hébergement des femmes victimes de violence!

 

C'est maintenant possible puisquele budget du gouvernement fédéral est en situation excédentaire. Le 19 marsprochain, le budget du gouvernement Harper sera déposé. Notre premier ministrefera-t- il un pas vers une justice économique et sociale ou maintiendra-t-il lecap sur son retour vers la dominance de l'extrême droite, justice sociale etéconomique du chacun pour soi?

 

Plus de 52 p. 100 des électeurs dece pays sont des femmes, monsieur Harper, il faut agir afin d'en finir!

 

Déclarations récentes des sénateurs libéraux

Projet de loi sur le contrôle par les premières nations de leurs systèmes d'éducation

10 avr., 2014 | Par la sénatrice Lillian Eva Dyck | Honorables sénateurs, j'aimerais faire quelques observations au sujet de cette motion. Je l'appuie sans réserve. L'adoption d'une loi sur l'éducation des Premières Nations est très importante pour le bien-être des Premières Nations des quatre coins du Canada, et surtout pour les jeunes Autochtones.

L'écart entre les riches et les pauvres

10 avr., 2014 | Par le sénateur Céline Hervieux-Payette | Qu'entend faire le gouvernement pour tirer les enseignements de la crise financière, réduire les inégalités de la richesse et s'inspirer d'autres juridictions qui ont commencé à mettre la pédale douce sur des rémunérations qui n'ont rien à voir avec la productivité des gens qui reçoivent le salaire moyen d'un Canadien en une demi-journée?

La transmission télévisée des travaux du Sénat

10 avr., 2014 | Par le sénateur Grant Mitchell | Quelle est l'opinion du leader à ce sujet?

Un régime national d'assurance-médicaments

10 avr., 2014 | Par le sénateur Art Eggleton | Cette recommandation a reçu l'appui unanime du Sénat; j'en déduis donc, sénateur, que vous serez tout à fait disposé à la faire valoir auprès du gouvernement.

Un régime national d'assurance-médicaments

10 avr., 2014 | Par le sénateur James Cowan | Ma question est donc la suivante : le gouvernement fera-t-il du programme national d'assurance-médicaments une priorité?
« 1 2 3 4 5  ... »