Discours et débats

Les prestations de maternité et les prestations parentales—Interpellation

Plus sur...

Partager

Commentaires

Lisez les commentaires sur cette page ou ajoutez-en un.
Déclaration faite le 24 mars 2011 par la sénatrice Jane Cordy

L'honorable Jane Cordy :

Honorables sénateurs je veux apporter mon appui au sénateur Callbeck, qui demande l'élimination du délai de carence de deux semaines dans le cas du paiement des congés de maternité et parentaux.

Ce n'est un secret pour personne que les femmes ont été confrontées à des obstacles qui les ont empêchées de contribuer à notre économie et d'en bénéficier. Maintenant que la participation des femmes à la population active a augmenté, les prestations de maternité et les prestations parentales ont été élargies pour offrir une plus grande sécurité économique aux parents et aux familles.

En 2001, le gouvernement libéral a fait passer le nombre de semaines de congé de maternité et de congé parental à 50 semaines. Cela a de grands avantages pour les familles. Les prestations de maternité et parentales assurent aux femmes et aux familles une certaine sécurité financière après la naissance d'un enfant et, en plus, des travaux de recherche ont montré que, lorsque les parents passaient plus de temps avec leurs jeunes enfants, cela avait des effets bénéfiques à long terme pour les enfants eux-mêmes.

Un autre changement important a été apporté au régime d'assurance-emploi au profit des nouveaux parents. En effet, à compter de janvier de cette année, les travailleurs autonomes peuvent s'y inscrire volontairement. Ceux qui décident de participer au régime d'assurance-emploi ont droit aux mêmes prestations de maternité et parentales que les employés rémunérés. En plus d'assurer une sécurité financière aux nouveaux parents, cela abat un obstacle majeur auquel se heurtaient les femmes entrepreneurs et il est espéré que cela favorisera l'augmentation du nombre de femmes entrepreneurs dans l'économie canadienne.

Actuellement, les prestations de maternité et parentales prévues par le régime d'assurance-emploi représentent jusqu'à 55 p. 100 du revenu d'emploi du parent après la naissance d'un enfant. Ces prestations peuvent être versées pendant un total de 50 semaines. L'élimination proposée du délai de carence de deux semaines ne prolongerait pas la période de prestations de 50 semaines, elle ne ferait que permettre au parent de demander les prestations plus tôt. Ce changement ne ferait pas augmenter le montant des prestations auquel un parent aurait droit.

Certains ont affirmé qu'une attente de deux courtes semaines sans revenu ne semblait pas déraisonnable. Malheureusement, trop de Canadiens ont un faible revenu. Les familles monoparentales sont quatre fois plus susceptibles que les familles biparentales d'avoir un faible revenu et 80 p. 100 des familles monoparentales sont dirigées par des femmes.

Ce sont ces Canadiens qui profiteront le plus d'un tel changement, car une interruption de deux semaines peut malheureusement être fort stressante sur le plan financier pour les nouveaux parents à faible revenu, en particulier pour les femmes à la tête d'une famille monoparentale.

Je réitère mon appui à l'interpellation du sénateur Callbeck. Cette modification ne comporte aucune incidence financière et peut facilement être réalisée par le biais d'une modification administrative. La suppression du délai de carence de deux semaines pour recevoir des prestations parentales et de maternité permettra d'aider les Canadiens qui en ont le plus besoin. Les gagne- petit n'ont pas d'économies sur lesquelles compter. Il est donc raisonnable de permettre à ceux qui attendent un nouveau bébé de commencer à recevoir des prestations parentales ou de maternité sans devoir attendre deux semaines.

Veuillez s'il vous plait appuyer ici pour lire ce débat dans son intégralité


Déclarations récentes des sénateurs libéraux

Projet de loi sur le contrôle par les premières nations de leurs systèmes d'éducation

10 avr., 2014 | Par la sénatrice Lillian Eva Dyck | Honorables sénateurs, j'aimerais faire quelques observations au sujet de cette motion. Je l'appuie sans réserve. L'adoption d'une loi sur l'éducation des Premières Nations est très importante pour le bien-être des Premières Nations des quatre coins du Canada, et surtout pour les jeunes Autochtones.

L'écart entre les riches et les pauvres

10 avr., 2014 | Par le sénateur Céline Hervieux-Payette | Qu'entend faire le gouvernement pour tirer les enseignements de la crise financière, réduire les inégalités de la richesse et s'inspirer d'autres juridictions qui ont commencé à mettre la pédale douce sur des rémunérations qui n'ont rien à voir avec la productivité des gens qui reçoivent le salaire moyen d'un Canadien en une demi-journée?

La transmission télévisée des travaux du Sénat

10 avr., 2014 | Par le sénateur Grant Mitchell | Quelle est l'opinion du leader à ce sujet?

Un régime national d'assurance-médicaments

10 avr., 2014 | Par le sénateur Art Eggleton | Cette recommandation a reçu l'appui unanime du Sénat; j'en déduis donc, sénateur, que vous serez tout à fait disposé à la faire valoir auprès du gouvernement.

Un régime national d'assurance-médicaments

10 avr., 2014 | Par le sénateur James Cowan | Ma question est donc la suivante : le gouvernement fera-t-il du programme national d'assurance-médicaments une priorité?
« 1 2 3 4 5  ... »