Restez en contact

facebook Forum des idées youtube flickr

Rencontrez

Pana Merchant

L Nommé au Sénat par le Très honorable Jean Chrétien, la sénatrice Pana Papas Merchant représente la Saskatchewan et la division sénatoriale Saskatchewan. Sa nomination remonte au 12 décembre 2002.

Discours et débats

Le bénévolat — Interpellation

Plus sur...

Partager

Commentaires

Lisez les commentaires sur cette page ou ajoutez-en un.
Déclaration faite le 24 mars 2011 par le sénateur Terry Mercer

L'honorable Terry M. Mercer :

Honorables sénateurs, j'ai le plaisir de prendre la parole au sujet de mon interpellation sur le bénévolat, qui découle de ma participation au Comité sénatorial spécial sur le vieillissement, et des déplacements qui ont permis à ses membres de s'entretenir avec des gens de toutes les provinces et de tous les territoires au sujet des problèmes que connaît la population vieillissante. Elle découle aussi des déplacements des membres du Comité sénatorial permanent de l'agriculture et des forêts dans le cadre de l'étude sur la pauvreté en milieu rural. La question du bénévolat a été abordée au cours de ces travaux. Enfin, l'interpellation découle également de mes 35 ans de collaboration avec des bénévoles et du fait que je suis moi-même bénévole depuis 40 ans.

Honorables sénateurs, c'est une question qui me tient beaucoup à cœur, et qui est probablement tout aussi importante pour bien d'autres sénateurs. Le bénévolat fait partie intégrante de la culture canadienne. En tant que parlementaires, nous comprenons que des changements économiques, culturels et sociaux se produisent constamment au Canada, mais quel est l'effet de ces changements sur le monde du bénévolat? Je veux profiter de cette occasion pour résumer la situation de ce secteur, exposer son fonctionnement et proposer des façons de l'améliorer.

Si nous comprenions l'évolution du bénévolat, qui sont les bénévoles et pour quelles causes ces gens s'engagent, nous comprendrions mieux les causes et les enjeux qui importent aux Canadiens. Au bout de compte, tout ce que nous pouvons faire pour augmenter la participation au bénévolat sera certainement avantageux pour le Canada.

Plusieurs études ont été effectuées sur le bénévolat au Canada, au cours de la dernière décennie. Plus souvent qu'autrement, les études portent sur la relation entre l'âge d'une personne et la probabilité qu'elle fasse du bénévolat. Bien sûr, différents facteurs, par exemple l'état matrimonial d'une personne, son revenu, sa participation à des activités religieuses, son niveau d'éducation et même ses expériences antérieures, influent sur les raisons de l'engagement d'une personne et sur le type de bénévolat qu'elle fera.

Ce qu'il est particulièrement important de noter, c'est que, malgré le nombre important de bénévoles, la plus grande partie du travail est toujours effectuée par très peu de gens. En 2004, on comptait 11,8 millions de bénévoles qui donnaient environ deux milliards d'heures de leur temps. Si l'on convertit ce nombre d'heures en emplois, honorables sénateurs, cela représente environ un million d'emplois au Canada. En 2007, le nombre de bénévoles au Canada était passé à 12,5 millions de personnes.

Ce qui est intéressant, c'est que, à mesure que l'âge des gens augmente, le nombre de bénévoles diminue. Par contre, le nombre moyen d'heures de bénévolat augmente à mesure que les bénévoles vieillissent. Autrement dit, plus les gens qui sont en mesure de faire du bénévolat vieillissent, moins ils sont susceptibles de faire du bénévolat, mais ceux qui continuent ou qui commencent à en faire en font plus souvent à mesure qu'ils vieillissent.

Les jeunes Canadiens de moins de 30 ans sont généralement ceux qui participent le plus à des activités bénévoles, mais ce sont ceux qui donnent le moins d'heures, en moyenne. Le deuxième groupe d'âge en importance, pour le taux de participation à des activités de bénévolat, est composé des 30 à 44 ans. Leur participation dépend généralement de leur état matrimonial et du fait qu'ils ont des enfants ou non. Enfin, il y a les personnes âgées, les gens de plus de 65 ans, chez qui on trouve le moins grand nombre de bénévoles, mais qui sont ceux qui offrent le plus grand nombre d'heures.

Il semble, en général, que plus le niveau d'études et le revenu des gens sont élevés, plus ils sont enclins à faire du bénévolat. Cependant, en moyenne, les gens à faible revenu, même s'ils sont moins nombreux à faire du bénévolat, y consacrent plus d'heures.

Honorables sénateurs, les possibilités de bénévolat ne manquent pas. Les gens peuvent, entre autres, faire du bénévolat auprès d'organismes qui viennent en aide à des groupes religieux, ou dans le cadre d'activités récréatives, comme le sport, ou de campagnes politiques. Les bénévoles font partie intégrante de nos collectivités et, sans eux, notre société ne fonctionnerait pas aussi rondement. Si, demain, les événements se déroulent tel que prévu à l'autre endroit, nous interagirons, partout au pays, avec des dizaines de milliers de bénévoles qui aident nos partis politiques. Nous devrions alors nous rappeler que ce sont des bénévoles et les remercier de leur participation. C'est un service très important qu'ils nous rendent, à nous tous et à nos partis politiques.

Des voix : Bravo!

Le sénateur Mercer : Étant donné que le secteur bénévole dépend entièrement de la participation des Canadiens, il n'est pas surprenant que le problème le plus important auquel il se heurte est le changement démographique. En effet, les Canadiens vieillissent. Comme l'étude entreprise par le Comité sénatorial spécial sur le vieillissement nous l'a appris, le nombre de personnes âgées de 100 ans et plus, par exemple, a augmenté de 50 p. 100 entre 1996 et 2006, et d'ici 2031, il devrait tripler et dépasser la barre des 14 000 personnes.

La proportion de personnes âgées de 65 ans et plus au Canada était de 8 p. 100 en 1971; elle est aujourd'hui de 13 p. 100. On prévoit que d'ici 2031, un Canadien sur quatre sera âgé de 65 ans et plus. En outre, le taux de natalité ne cesse de diminuer.

Comme j'ai dû m'en remettre plus souvent qu'autrement au secteur bénévole au cours de ma carrière, j'ai écouté d'une oreille très attentive les témoins qui sont venus dire au Comité sur le vieillissement qu'il est essentiel de renforcer le secteur bénévole. Les aînés profitent d'un secteur bénévole solide, que ce soit lorsqu'ils sont bénévoles ou lorsqu'ils reçoivent l'aide de bénévoles. En plus d'aiguiser le sens du devoir des aînés, le bénévolat permet à la société de profiter des compétences et des connaissances des Canadiens plus âgés. Malgré cela, pour favoriser la croissance du secteur bénévole, il faut faire la promotion du bénévolat auprès de tous les groupes d'âge et éliminer les obstacles auxquels se heurtent ceux qui veulent faire du bénévolat, non seulement notre population vieillissante, mais aussi les autres Canadiens.

Durant les délibérations du comité, nous avons examiné de nombreuses façons d'accroître le bénévolat et d'encourager le gouvernement fédéral à faire preuve de leadership en faisant la promotion du bénévolat au sein de la fonction publique fédérale. Nous lui avons également recommandé de travailler en collaboration avec le secteur bénévole en vue de cerner des mécanismes qui permettraient de comptabiliser et de rembourser les menues dépenses des bénévoles.

Honorables sénateurs, les bénévoles participent à leurs activités pour plusieurs raisons. Le plus souvent, c'est pour acquérir des aptitudes et des connaissances, parce qu'une question les touche personnellement ou parce qu'ils connaissent une personne directement touchée. Les gens veulent également redonner à leur collectivité en faisant du bénévolat.

Le secteur bénévole canadien doit faire l'objet d'un examen approfondi. En tant que parlementaires et Canadiens, nous devons nous efforcer de mieux comprendre le bénévolat et d'encourager plus de gens à en faire. Il faut aider le secteur à accroître sa capacité d'offrir ces services dont les familles et les collectivités ont besoin.

Comme on le mentionnait dans un récent rapport de Bénévoles Canada, le bénévolat change quotidiennement la vie de Canadiens d'un océan à l'autre. Il s'agit d'une expérience enrichissante tant pour les bénévoles que pour ceux qui bénéficient de leur contribution. Nous aurions intérêt à en prendre bonne note.

Je sais que les sénateurs se joindront à moi pour remercier chacun des bénévoles qui influent positivement sur le cours des choses dans nos collectivités. J'encourage tous les sénateurs à s'exprimer sur cette interpellation si les travaux se poursuivent ou lorsque nous reviendrons après les élections.


Déclarations récentes des sénateurs libéraux

Projet de loi sur le contrôle par les premières nations de leurs systèmes d'éducation

10 avr., 2014 | Par la sénatrice Lillian Eva Dyck | Honorables sénateurs, j'aimerais faire quelques observations au sujet de cette motion. Je l'appuie sans réserve. L'adoption d'une loi sur l'éducation des Premières Nations est très importante pour le bien-être des Premières Nations des quatre coins du Canada, et surtout pour les jeunes Autochtones.

L'écart entre les riches et les pauvres

10 avr., 2014 | Par le sénateur Céline Hervieux-Payette | Qu'entend faire le gouvernement pour tirer les enseignements de la crise financière, réduire les inégalités de la richesse et s'inspirer d'autres juridictions qui ont commencé à mettre la pédale douce sur des rémunérations qui n'ont rien à voir avec la productivité des gens qui reçoivent le salaire moyen d'un Canadien en une demi-journée?

La transmission télévisée des travaux du Sénat

10 avr., 2014 | Par le sénateur Grant Mitchell | Quelle est l'opinion du leader à ce sujet?

Un régime national d'assurance-médicaments

10 avr., 2014 | Par le sénateur Art Eggleton | Cette recommandation a reçu l'appui unanime du Sénat; j'en déduis donc, sénateur, que vous serez tout à fait disposé à la faire valoir auprès du gouvernement.

Un régime national d'assurance-médicaments

10 avr., 2014 | Par le sénateur James Cowan | Ma question est donc la suivante : le gouvernement fera-t-il du programme national d'assurance-médicaments une priorité?
« 1 2 3 4 5  ... »