Restez en contact

facebook Forum des idées youtube flickr

Rencontrez

George Baker

L Le sénateur George Baker est l'ancien député de la circonscription de Gander - Grand Falls (Terre-Neuve-et- Labrador). Il a été élu pour la première fois à la Chambre des communes en 1974. Depuis le 26 mars, 2002, il a siégé au Sénat du Canada, représentant la province de Terre-Neuve-et-Labrador.

Discours et débats

La mutilation génitale des femmes

Plus sur...

Partager

Commentaires

Lisez les commentaires sur cette page ou ajoutez-en un.
Déclaration faite le 09 juin 2011 par la sénatrice Mobina Jaffer

L'honorable Mobina S. B. Jaffer :

Honorables sénateurs, j'aimerais parler aujourd'hui de la violation grossière des droits de la personne dont les femmes continuent d'être victimes, au Canada comme dans le reste du monde.

Au fil des années, environ 114 millions de femmes et de fillettes ont subi une forme ou une autre de mutilation génitale. Cette pratique est notamment courante dans 27 pays d'Afrique, sept pays du Moyen-Orient et dans plusieurs parties de la Malaisie, de l'Inde et de l'Indonésie. Même si, pour beaucoup de gens, il s'agit d'un problème qui ne touche que l'Afrique ou les immigrantes, la mutilation génitale des femmes est un problème tout ce qu'il y a de plus canadien auquel nous devons nous attaquer sans plus tarder.

Selon le Conseil consultatif canadien sur la situation de la femme, de 1986 à 1991, environ 40 000 femmes nouvellement arrivées au Canada avaient subi une forme ou une autre de mutilation des organes génitaux. Et on ne parle même pas des milliers de femmes qui sont arrivées de Somalie après 1991, et dont un grand nombre, si on se fie aux statistiques, ont aussi été victimes de mutilation génitale.

Honorables sénateurs, la femme et la réfugiée que je suis est extrêmement reconnaissante de l'accueil qui m'a été réservé par le gouvernement du Canada ainsi que par les Canadiens eux-mêmes. J'ai beau savoir à quel point je suis chanceuse de pouvoir dire que le grand pays qu'est le Canada est le mien, cela ne m'empêche pas d'être consciente des nombreux obstacles que les nouveaux arrivants doivent surmonter au quotidien.

Même si le gouvernement fédéral, en adoptant le projet de loi C-27, a fait de la mutilation génitale des femmes une infraction criminelle punissable par la loi, c'est loin d'être suffisant. Il faut que les femmes qui immigrent au Canada et qui ont subi une forme ou une autre de mutilation génitale reçoivent des soins périnataux et de santé adéquats.

Il faut en outre que nous expliquions à ces femmes les lois qui encadrent cette pratique de même que les complications qui peuvent en découler. Ce faisant, non seulement nous allons permettre aux femmes qui ont déjà été victimes de cette pratique de recevoir les mêmes soins que ceux qui sont prodigués aux autres Canadiens, mais nous allons également faire en sorte qu'elles ne fassent pas subir le même sort à leurs filles.

Honorables sénateurs, je vous en conjure : reconnaissons que la mutilation génitale des femmes est un problème canadien. Mais surtout, gardons à l'esprit que c'est la pratique que nous devons condamner, et non les femmes qui en ont été victimes.

Déclarations récentes des sénateurs libéraux

Les travaux du Sénat

19 juin, 2014 | Par la sénatrice Joan Fraser | Chers collègues, je prends la parole au nom du leader de l'opposition, le sénateur Cowan, qui devait être à Halifax ce soir pour un engagement public. Je dois vous dire que, lorsque je l'ai appelé pour lui dire que nous allions ajourner pour l'été ce soir, je l'ai senti assez irrité, non pas parce qu'il voulait que nous continuions à travailler comme des galériens, mais parce qu'il avait déjà rédigé un discours qu'il voulait prononcer demain matin.

Les phares à titre de symboles irremplaçables du patrimoine maritime—Interpellation

19 juin, 2014 | Par le sénateur Jim Munson | Merci, Votre Honneur, et je présente mes excuses à la sénatrice Champagne.

L'inégalité d'accès à la justice—Interpellation

19 juin, 2014 | Par la sénatrice Joan Fraser | Chers collègues, je sais que la sénatrice Jaffer s'apprêtait à clore ce débat, mais auparavant, je tenais seulement à dire à quel point la question qu'elle a portée à notre attention est importante.

Le Sénat—La promotion et la défense des causes d'intérêt public—Interpellation

19 juin, 2014 | Par le sénateur Jim Munson | Honorables sénateurs, je sollicite votre clémence à mon égard en cette heure tardive parce que j'ai un discours, mais vous devez comprendre que, pour que l'on puisse souligner dignement le départ de nos cinq collègues sénateurs cette semaine, j'ai cédé mon temps de parole pour que nous puissions rendre hommage aux sénateurs Buth, Segal, Callbeck, Dallaire et Champagne.

L'étude sur les relations internationales du Canada en matière de sécurité et de défense

19 juin, 2014 | Par le sénateur Grant Mitchell | Alors, vous pensiez que je n'allais pas prendre la parole, n'est-ce pas? Eh bien, vous vous êtes trompés! Je prends donc la parole pour appuyer ce rapport du Comité de la défense, qui recommande que le Canada participe à la défense antimissile balistique avec le NORAD.
« 1 2 3 4 5  ... »