Restez en contact

facebook Forum des idées youtube flickr

Rencontrez

Joan Fraser

L La sénatrice Joan Fraser est bien connue des Canadiens comme journaliste et commentatrice. Nommé au Sénat par le Très honorable Jean Chrétien, elle représente le Québec et la division sénatoriale De Lorimier.

Discours et débats

Le Budget des dépenses de 2011-2012

Plus sur...

Partager

Commentaires

Lisez les commentaires sur cette page ou ajoutez-en un.
Déclaration faite le 26 juin 2011 par le sénateur Grant Mitchell

L'honorable Grant Mitchell :

Honorables sénateurs, je tiens à parler brièvement d'une chose. Je ne voudrais surtout pas empêcher indûment le Sénat de s'ajourner pour l'été, mais quand je pense à l'été, justement, je ne peux m'empêcher de penser à la chaleur, aux gaz à effet de serre et aux répercussions des changements climatiques.

J'aimerais donc revenir sur l'intervention du sénateur Raine, qui a tenté de faire le lien entre météo et changements climatiques, mais qui a fini par admettre qu'elle ne souscrivait peut-être pas entièrement aux données scientifiques sur les changements climatiques ni à la théorie selon laquelle les changements climatiques sont bien réels et seraient attribuables à l'activité humaine. Voici en fait, les mots avec lesquels elle a conclu son allocution : « Ce n'est que lorsqu'une nouvelle tendance perdure pendant des dizaines d'années que l'on peut commencer à croire que nous sommes réellement en présence d'un changement climatique. » Une façon, selon moi, de dire qu'elle n'adhère pas vraiment à cette conclusion.

Cette affirmation pose problème à deux égards. D'une part, le sénateur contredit le premier ministre, qui a clairement souscrit à l'imposition d'une augmentation maximale de 2 p. 100 des émissions de gaz à effet de serre. Cette prise de position est importante parce qu'elle aura des répercussions sur les priorités qui, à leur tour, devront être prises en compte, d'une façon ou d'une autre, dans le budget des dépenses. Qui plus est, le premier ministre a clairement accepté, à deux occasions, la validité des données scientifiques sur les changements climatiques. Il a admis qu'il y avait, à l'échelle mondiale, une augmentation de température de deux degrés et que, par conséquent, il faut gérer et réduire les émissions de gaz à effet de serre.

De deux choses l'une : soit le sénateur est en désaccord avec le premier ministre, ce qui laisserait entendre qu'il est possible de s'exprimer librement et ouvertement et de contredire cette instance du parti — ce qui signifierait, évidemment, qu'il y a division au sein du caucus, ce qui serait intéressant, pour ne pas dire plus qu'intéressant —, soit le sénateur indique qu'il y a un changement dans les priorités et une absence d'engagement à l'égard de cette position scientifique fort importante.

Je soulève cet aspect de la question parce que l'affirmation faite aujourd'hui par le sénateur suscite très clairement une telle interrogation. Je tiens aussi à dire au Sénat et au premier ministre que j'espère vraiment qu'elle ne correspond pas au point de vue du premier ministre et que celui-ci demeure toujours convaincu de la validité des données scientifiques sur les changements climatiques et du fait que ceux-ci sont attribuables à l'activité humaine.

Déclarations récentes des sénateurs libéraux

Les travaux du Sénat

19 juin, 2014 | Par la sénatrice Joan Fraser | Chers collègues, je prends la parole au nom du leader de l'opposition, le sénateur Cowan, qui devait être à Halifax ce soir pour un engagement public. Je dois vous dire que, lorsque je l'ai appelé pour lui dire que nous allions ajourner pour l'été ce soir, je l'ai senti assez irrité, non pas parce qu'il voulait que nous continuions à travailler comme des galériens, mais parce qu'il avait déjà rédigé un discours qu'il voulait prononcer demain matin.

Les phares à titre de symboles irremplaçables du patrimoine maritime—Interpellation

19 juin, 2014 | Par le sénateur Jim Munson | Merci, Votre Honneur, et je présente mes excuses à la sénatrice Champagne.

L'inégalité d'accès à la justice—Interpellation

19 juin, 2014 | Par la sénatrice Joan Fraser | Chers collègues, je sais que la sénatrice Jaffer s'apprêtait à clore ce débat, mais auparavant, je tenais seulement à dire à quel point la question qu'elle a portée à notre attention est importante.

Le Sénat—La promotion et la défense des causes d'intérêt public—Interpellation

19 juin, 2014 | Par le sénateur Jim Munson | Honorables sénateurs, je sollicite votre clémence à mon égard en cette heure tardive parce que j'ai un discours, mais vous devez comprendre que, pour que l'on puisse souligner dignement le départ de nos cinq collègues sénateurs cette semaine, j'ai cédé mon temps de parole pour que nous puissions rendre hommage aux sénateurs Buth, Segal, Callbeck, Dallaire et Champagne.

L'étude sur les relations internationales du Canada en matière de sécurité et de défense

19 juin, 2014 | Par le sénateur Grant Mitchell | Alors, vous pensiez que je n'allais pas prendre la parole, n'est-ce pas? Eh bien, vous vous êtes trompés! Je prends donc la parole pour appuyer ce rapport du Comité de la défense, qui recommande que le Canada participe à la défense antimissile balistique avec le NORAD.
« 1 2 3 4 5  ... »