Restez en contact

facebook Forum des idées youtube flickr

Rencontrez

Grant Mitchell

L Le sénateur Grant Mitchell a fait carrière dans la fonction publique, dans le milieu des affaires et sur la scène politique en Alberta. Il a été nommé au Sénat en 2005 par le Très honorable Paul Martin.

Discours et débats

La Conférence de santé mondiale 2011

Plus sur...

Partager

Commentaires

Lisez les commentaires sur cette page ou ajoutez-en un.
Déclaration faite le 17 novembre 2011 par le sénateur Roméo Dallaire

L'honorable Roméo Antonius Dallaire :

Honorables sénateurs, du 13 au 15 novembre dernier, à Montréal, avait lieu une conférence internationale sur la santé mondiale, conférence présentée par l'Université McGill et par des centres de développement international, non seulement au Canada, mais également aux États-Unis.

Une des thématiques abordées était que les conflits à travers le monde sont une source de soucis pour la santé internationale. La conférence a fait le point sur des sujets d'envergure. Par exemple, les conflits internationaux qui entraînent la création de camps de réfugiés engendrent, par la suite, des conditions inhumaines qui sont une source de maladies pouvant provoquer des pandémies.

Les pandémies à l'échelle planétaire, qui peuvent éclore lors de conflits à cause des camps de personnes déplacées et réfugiées, constituent une menace pour des pays comme le nôtre : les réfugiés à qui l'on accorde le droit d'entrée au Canada peuvent propager la maladie, mais aussi tous les travailleurs qui tentent de protéger ces derniers.

La deuxième façon dont les conflits peuvent avoir des répercussions sur la santé à l'échelle mondiale, c'est qu'ils peuvent perdurer précisément parce que les grands camps de réfugiés et de déplacés sont des pépinières d'extrémistes et de terroristes. Par conséquent, ces camps nous enferment dans un cercle vicieux : ils sont créés à cause des conflits et ces derniers perdurent à cause de l'extrémisme et du terrorisme fomentés dans ces camps.

Au final, cela met les relations internationales — pour ne pas dire l'avenir de l'humanité — en péril parce que nous ne résolvons pas les conflits. Ce n'est pas que nous ne disposons pas des outils nécessaires pour circonscrire certaines des pandémies qui sévissent dans le monde, telles que le VIH-sida et la tuberculose; c'est plutôt que nous ne semblons pas vouloir agir de façon proactive pour mettre fin aux conflits qui subsistent dans les pays au bord de l'implosion et les États défaillants. Cela entraîne des atrocités et des mauvais traitements généralisés qui, à leur tour, font en sorte que nos pays seront assurément confrontés un jour ou l'autre à la pandémie et exposés à des risques en raison des conflits qui se déroulent loin de chez nous. Par conséquent, il est dans notre intérêt d'envisager également la santé mondiale sous l'angle de la sécurité.

Déclarations récentes des sénateurs libéraux

Projet de loi sur le contrôle par les premières nations de leurs systèmes d'éducation

10 avr., 2014 | Par la sénatrice Lillian Eva Dyck | Honorables sénateurs, j'aimerais faire quelques observations au sujet de cette motion. Je l'appuie sans réserve. L'adoption d'une loi sur l'éducation des Premières Nations est très importante pour le bien-être des Premières Nations des quatre coins du Canada, et surtout pour les jeunes Autochtones.

L'écart entre les riches et les pauvres

10 avr., 2014 | Par le sénateur Céline Hervieux-Payette | Qu'entend faire le gouvernement pour tirer les enseignements de la crise financière, réduire les inégalités de la richesse et s'inspirer d'autres juridictions qui ont commencé à mettre la pédale douce sur des rémunérations qui n'ont rien à voir avec la productivité des gens qui reçoivent le salaire moyen d'un Canadien en une demi-journée?

La transmission télévisée des travaux du Sénat

10 avr., 2014 | Par le sénateur Grant Mitchell | Quelle est l'opinion du leader à ce sujet?

Un régime national d'assurance-médicaments

10 avr., 2014 | Par le sénateur Art Eggleton | Cette recommandation a reçu l'appui unanime du Sénat; j'en déduis donc, sénateur, que vous serez tout à fait disposé à la faire valoir auprès du gouvernement.

Un régime national d'assurance-médicaments

10 avr., 2014 | Par le sénateur James Cowan | Ma question est donc la suivante : le gouvernement fera-t-il du programme national d'assurance-médicaments une priorité?
« 1 2 3 4 5  ... »