Restez en contact

facebook Forum des idées youtube flickr

Rencontrez

Jane Cordy

L Nommé au Sénat par le Très honorable Jean Chrétien, la sénatrice Jane Cordy, enseignante de profession, représente la Nouvelle-Écosse et la division sénatoriale de Nouvelle-Écosse.

Discours et débats

La Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes

Plus sur...

Partager

Commentaires

Lisez les commentaires sur cette page ou ajoutez-en un.
Déclaration faite le 30 novembre 2011 par la sénatrice Mobina Jaffer

L'honorable Mobina S. B. Jaffer :

Honorables sénateurs, le 25 novembre marquait la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes et le début des 16 Jours d'activisme contre la violence faite aux femmes.

Selon l'Organisation mondiale de la santé, au moins une femme sur trois dans le monde a été battue ou violée ou a subi d'autres formes de violence au cours de sa vie. En outre, la victime connaît généralement l'auteur des sévices.

Même si aucune femme au Canada n'est à l'abri de la violence, le nombre de victimes autochtones est, malheureusement, disproportionné. En effet, les femmes autochtones du Canada sont trois fois plus à risque que les femmes non autochtones d'être victimes de violences.

Honorables sénateurs, c'est tout simplement inacceptable. Nous ne pouvons pas rester les bras croisés et permettre que des femmes canadiennes souffrent dans notre propre cour. Au cours des deux prochaines semaines, pendant que nous réfléchirons sur l'élimination de la violence à l'égard des femmes, nous devrions nous pencher sur les possibilités d'aider les personnes les plus vulnérables de notre société.

Depuis quelques semaines, le Comité sénatorial permanent des droits de la personne étudie le projet de loi S-2 concernant les biens immobiliers matrimoniaux dans les réserves. Dans le cadre de cette étude, le comité a été informé des situations extrêmement précaires dans lesquelles se retrouvent souvent les femmes autochtones du Canada.

Une femme courageuse appelée Rolanda Manitowabi, qui a fait part de son histoire et de ses expériences personnelles à notre comité, est dans mes pensées et prières depuis lundi. Elle a rouvert ses plaies devant le comité, afin d'aider d'autres femmes autochtones. Elle nous a expliqué qu'elle a souvent eu peur et qu'elle s'est souvent sentie désarmée lorsque sa relation avec son mari est devenue stressante et tendue. Au bout de cinq ans, Mme Manitowabi a décidé de mettre fin à la relation. Puisqu'elle n'avait pas accès aux ressources que plusieurs d'entre nous tiennent pour acquises, elle n'a eu d'autre choix que de continuer à vivre avec son ex-mari, sinon elle se retrouvait à la rue.

Mme Manitowabi a vécu pendant six mois sous le même toit que son ancien mari, craignant constamment pour sa sécurité. Un jour, elle est rentrée chez elle et a constaté que sa clé ne lui permettait plus d'ouvrir la serrure. Son fils et elle, effrayés et sans défense, n'avaient nulle part où aller.

Honorables sénateurs, ce qu'a vécu Mme Manitowabi illustre la situation terrible dans laquelle se retrouvent les femmes autochtones de notre pays. Le Canada doit agir et fournir des ressources à ces femmes. Il faut investir dans les ressources pour que les femmes comme Mme Manitowabi puissent avoir accès à la justice. Il faut créer des refuges pour que les femmes autochtones qui ont été victimes de violence sachent où aller pour être en sécurité.

Honorables sénateurs, pendant que nous essayons de trouver des façons d'éliminer la violence faite aux femmes, n'oublions pas les femmes autochtones comme Mme Manitowabi, qui ont désespérément besoin de ressources pour fuir la violence dont elles sont victimes.

Déclarations récentes des sénateurs libéraux

Projet de loi sur le contrôle par les premières nations de leurs systèmes d'éducation

10 avr., 2014 | Par la sénatrice Lillian Eva Dyck | Honorables sénateurs, j'aimerais faire quelques observations au sujet de cette motion. Je l'appuie sans réserve. L'adoption d'une loi sur l'éducation des Premières Nations est très importante pour le bien-être des Premières Nations des quatre coins du Canada, et surtout pour les jeunes Autochtones.

L'écart entre les riches et les pauvres

10 avr., 2014 | Par le sénateur Céline Hervieux-Payette | Qu'entend faire le gouvernement pour tirer les enseignements de la crise financière, réduire les inégalités de la richesse et s'inspirer d'autres juridictions qui ont commencé à mettre la pédale douce sur des rémunérations qui n'ont rien à voir avec la productivité des gens qui reçoivent le salaire moyen d'un Canadien en une demi-journée?

La transmission télévisée des travaux du Sénat

10 avr., 2014 | Par le sénateur Grant Mitchell | Quelle est l'opinion du leader à ce sujet?

Un régime national d'assurance-médicaments

10 avr., 2014 | Par le sénateur Art Eggleton | Cette recommandation a reçu l'appui unanime du Sénat; j'en déduis donc, sénateur, que vous serez tout à fait disposé à la faire valoir auprès du gouvernement.

Un régime national d'assurance-médicaments

10 avr., 2014 | Par le sénateur James Cowan | Ma question est donc la suivante : le gouvernement fera-t-il du programme national d'assurance-médicaments une priorité?
« 1 2 3 4 5  ... »