Restez en contact

facebook Forum des idées youtube flickr

Rencontrez

Pana Merchant

L Nommé au Sénat par le Très honorable Jean Chrétien, la sénatrice Pana Papas Merchant représente la Saskatchewan et la division sénatoriale Saskatchewan. Sa nomination remonte au 12 décembre 2002.

Discours et débats

La Journée mondiale de sensibilisation à l'autisme

Plus sur...

Partager

Commentaires

Lisez les commentaires sur cette page ou ajoutez-en un.
Déclaration faite le 02 avril 2012 par le sénateur Jim Munson

L'honorable Jim Munson :

Honorables sénateurs, même si j'apprécie un bon combat, comme le sénateur Duffy s'en souvient sûrement, ce combat-ci est une tout autre paire de manches. Il s'agit du combat contre l'autisme.

Patrick, félicitations, vous avez fait preuve d'un bon esprit sportif.

Ma déclaration de ce soir portera sur la Journée mondiale de sensibilisation à l'autisme.

En passant, ces gants appartenaient à George Chuvalo. Il y a même inscrit quelque chose que le sénateur LeBreton comprendra sûrement : « N'arrête pas de frapper, petit; je reviens en ville. » Allez savoir ce que ça veut dire.

Honorables sénateurs, c'est aujourd'hui la Journée mondiale de sensibilisation à l'autisme. La dernière fois que j'ai pris la parole au sujet du projet de loi S-206, qui cherche à instituer officiellement cette journée au Canada, j'étais plein d'optimisme. J'ai dit que j'espérais qu'il serait adopté avant aujourd'hui.

Nous sommes le 2 avril et le Parlement est toujours saisi de la mesure législative, mais je garde espoir. Il y a de fortes raisons de croire que les Canadiens dans l'ensemble du pays commencent à comprendre ce qu'est l'autisme. Le projet de loi S-206 a maintenant été renvoyé à un comité de la Chambre. S'il a atteint cette étape du processus législatif, c'est grâce à l'appui de tous les sénateurs et de tous les députés de tous les partis. J'aimerais pouvoir les remercier individuellement et citer les bonnes paroles éclairées qu'ils ont prononcées à propos de la crise nationale de l'autisme, mais je n'en ai pas le temps. Comme il est encourageant de pouvoir affirmer que je n'ai pas le temps de remercier individuellement les nombreux partisans du projet de loi.

Je ne ressens pas le besoin aujourd'hui de parler du nombre croissant de cas d'autisme. Nous savons tous que de plus en plus d'enfants au Canada et dans le reste du monde font l'objet d'un diagnostic d'autisme. Chacun d'entre nous a été directement touché par ce trouble. Nous sommes donc tous beaucoup plus sensibles à la question qu'auparavant.

Qui plus est, des changements positifs ont lieu dans le milieu de l'autisme. J'aimerais vous donner un exemple. Il y a trois semaines, j'étais à l'Université de Victoria, où sont mis au point d'incroyables logiciels pour traiter l'autisme. La devise du centre est « De nouveaux outils pour des esprits différents ».

Un jeune autiste s'est beaucoup amusé à me faire la démonstration d'un des programmes, un jeu intitulé FaceMaze, qui ressemble beaucoup à Pac-Man. Pour se déplacer dans le labyrinthe, il faut regarder et reconnaître les expressions faciales des petits personnages qui apparaissent à l'écran. Grâce à un logiciel de reconnaissance faciale, le webcam évalue les expressions faciales des joueurs et détermine qui réussit chaque étape. Essentiellement, en poussant les joueurs autistes à exprimer la colère, la joie et d'autres émotions, cet outil les aide à communiquer.

Jim Tanaka est le directeur du centre. Joseph Sheppard, qui en est le codirecteur et qui y enseigne, est lui-même autiste. Aujourd'hui, il était sur le plateau la chaîne CNN. C'était merveilleux à voir. Le centre encourage la faculté, les étudiants, les professionnels de la collectivité ainsi que les personnes atteintes d'autisme et leurs familles à participer au processus de création. Le jeu pousse les autistes à réagir à la réaction d'autrui. C'est tout simple.

Le merveilleux travail accompli dans ce centre constitue l'une des nombreuses raisons pour lesquelles, tout comme les députés Mike Lake et Glenn Thibeau, je suis fier de faire partie de cette communauté, qui s'engage à venir en aide aux autistes. Dans cette communauté, les gens font preuve de beaucoup d'ingéniosité, d'imagination et de détermination. Plus que tout, ils ont du cœur.

De plus en plus de personnes soutiennent cette cause. Nous découvrons de nouvelles façons d'aider les autistes et d'abolir la complaisance sociale. J'espère que les personnes atteintes d'autisme et leurs familles prendront connaissance de ces développements et y trouveront une source d'encouragement. J'espère qu'ils savent qu'ils ne sont pas seuls. Ils occupent une place importante dans notre société non seulement aujourd'hui, en cette Journée mondiale de sensibilisation à l'autisme, mais aussi tous les jours.

Déclarations récentes des sénateurs libéraux

Projet de loi sur le contrôle par les premières nations de leurs systèmes d'éducation

10 avr., 2014 | Par la sénatrice Lillian Eva Dyck | Honorables sénateurs, j'aimerais faire quelques observations au sujet de cette motion. Je l'appuie sans réserve. L'adoption d'une loi sur l'éducation des Premières Nations est très importante pour le bien-être des Premières Nations des quatre coins du Canada, et surtout pour les jeunes Autochtones.

L'écart entre les riches et les pauvres

10 avr., 2014 | Par le sénateur Céline Hervieux-Payette | Qu'entend faire le gouvernement pour tirer les enseignements de la crise financière, réduire les inégalités de la richesse et s'inspirer d'autres juridictions qui ont commencé à mettre la pédale douce sur des rémunérations qui n'ont rien à voir avec la productivité des gens qui reçoivent le salaire moyen d'un Canadien en une demi-journée?

La transmission télévisée des travaux du Sénat

10 avr., 2014 | Par le sénateur Grant Mitchell | Quelle est l'opinion du leader à ce sujet?

Un régime national d'assurance-médicaments

10 avr., 2014 | Par le sénateur Art Eggleton | Cette recommandation a reçu l'appui unanime du Sénat; j'en déduis donc, sénateur, que vous serez tout à fait disposé à la faire valoir auprès du gouvernement.

Un régime national d'assurance-médicaments

10 avr., 2014 | Par le sénateur James Cowan | Ma question est donc la suivante : le gouvernement fera-t-il du programme national d'assurance-médicaments une priorité?
« 1 2 3 4 5  ... »