Restez en contact

facebook Forum des idées youtube flickr

Rencontrez

Sandra Lovelace Nicholas

L Le sénateur Sandra Lovelace Nicholas a joué un rôle déterminant dans la lutte des Canadiennes autochtones pour l'acquisition de leurs droits, et offre ainsi un excellent exemple de ce que peut accomplir une femme qui s'applique à rectifier une injustice.

Discours et débats

Le Mois de la sensibilisation à la maladie de Parkinson

Plus sur...

Partager

Commentaires

Lisez les commentaires sur cette page ou ajoutez-en un.
Déclaration faite le 04 avril 2012 par le sénateur Terry Mercer

L'honorable Terry M. Mercer :

Honorables sénateurs, le mois d'avril est le Mois de la sensibilisation à la maladie de Parkinson. Plus de 100 000 personnes sont atteintes de cette maladie au Canada. En fait, il s'agit de la maladie neurologique la plus fréquente au monde après la maladie d'Alzheimer. Le parkinson est une maladie évolutive chronique qui entraîne des troubles dégénératifs invalidants. Il a non seulement des répercussions sur la vie des personnes atteintes, mais aussi sur celle de leur famille et de leurs amis dans toutes les collectivités, d'un bout à l'autre du Canada.

Cette année, le thème est « À vos marques! Prêts? Bougez. » Comme la maladie de Parkinson cause des troubles moteurs, l'une des meilleures choses que puissent faire les personnes qui en sont atteintes, c'est de bouger et de s'efforcer de marcher, de danser et de faire de la bicyclette. Les études révèlent que l'activité physique permet d'améliorer la force, la souplesse, l'équilibre et l'état général. Si c'est vrai pour chacun d'entre nous, c'est d'autant plus vrai pour les personnes atteintes de cette maladie.

Honorables sénateurs, il y a de l'espoir. Au cours des 30 dernières années, la Société Parkinson Canada a accordé plus de 19,5 millions de dollars à la recherche par l'entremise de 385 bourses de recherche, subventions et bourses pour les nouveaux chercheurs. Par ailleurs, elle a adopté la Charte mondiale sur la maladie de Parkinson de l'Organisation mondiale de la santé, selon laquelle les personnes atteintes de cette maladie ont le droit d'être aiguillées vers un médecin s'intéressant particulièrement à la maladie de Parkinson, de recevoir un diagnostic exact, d'avoir accès à des services de soutien, de recevoir des soins soutenus et de participer à la gestion de la maladie. Je crois que les sénateurs seront d'accord avec ces principes, et avec l'idée que ceux-ci devraient s'appliquer non seulement aux personnes atteintes de la maladie de Parkinson, mais à celles qui sont atteintes de tout autre type de trouble.

Ce mois vise à mieux faire connaître cette maladie en la mettant en évidence. Plusieurs sénateurs savent que des Canadiens célèbres comme Michael J. Fox et Knowlton Nash sont atteints de cette maladie. Hier, à Vancouver, j'ai assisté à un discours dans lequel Wayne Gretzky a annoncé que son père, Walter, venait tout juste d'apprendre qu'il était atteint de la maladie de Parkinson.

J'invite les sénateurs à penser aux patients, à leurs électeurs qui vivent avec la maladie de Parkinson et aux médecins, scientifiques et bénévoles qui s'efforcent d'améliorer la qualité de vie de ces personnes. Nous devons, à titre de parlementaires, susciter un débat sur les politiques qui aident les personnes atteintes, les aidants et tous les Canadiens à avoir la meilleure qualité de vie possible et à mener une vie productive.

Déclarations récentes des sénateurs libéraux

Les travaux du Sénat

19 juin, 2014 | Par la sénatrice Joan Fraser | Chers collègues, je prends la parole au nom du leader de l'opposition, le sénateur Cowan, qui devait être à Halifax ce soir pour un engagement public. Je dois vous dire que, lorsque je l'ai appelé pour lui dire que nous allions ajourner pour l'été ce soir, je l'ai senti assez irrité, non pas parce qu'il voulait que nous continuions à travailler comme des galériens, mais parce qu'il avait déjà rédigé un discours qu'il voulait prononcer demain matin.

Les phares à titre de symboles irremplaçables du patrimoine maritime—Interpellation

19 juin, 2014 | Par le sénateur Jim Munson | Merci, Votre Honneur, et je présente mes excuses à la sénatrice Champagne.

L'inégalité d'accès à la justice—Interpellation

19 juin, 2014 | Par la sénatrice Joan Fraser | Chers collègues, je sais que la sénatrice Jaffer s'apprêtait à clore ce débat, mais auparavant, je tenais seulement à dire à quel point la question qu'elle a portée à notre attention est importante.

Le Sénat—La promotion et la défense des causes d'intérêt public—Interpellation

19 juin, 2014 | Par le sénateur Jim Munson | Honorables sénateurs, je sollicite votre clémence à mon égard en cette heure tardive parce que j'ai un discours, mais vous devez comprendre que, pour que l'on puisse souligner dignement le départ de nos cinq collègues sénateurs cette semaine, j'ai cédé mon temps de parole pour que nous puissions rendre hommage aux sénateurs Buth, Segal, Callbeck, Dallaire et Champagne.

L'étude sur les relations internationales du Canada en matière de sécurité et de défense

19 juin, 2014 | Par le sénateur Grant Mitchell | Alors, vous pensiez que je n'allais pas prendre la parole, n'est-ce pas? Eh bien, vous vous êtes trompés! Je prends donc la parole pour appuyer ce rapport du Comité de la défense, qui recommande que le Canada participe à la défense antimissile balistique avec le NORAD.
« 1 2 3 4 5  ... »