Restez en contact

facebook Forum des idées youtube flickr

Rencontrez

Pierrette Ringuette

L Le 12 décembre 2002, la sénateure Ringuette a été nommée au Sénat par le Très honorable Jean Chrétien pour représenter la division sénatoriale du Nouveau-Brunswick.

Discours et débats

Le Programme de soins de longue durée

Plus sur...

Partager

Commentaires

Lisez les commentaires sur cette page ou ajoutez-en un.
Déclaration faite le 02 mai 2012 par le sénateur Roméo Dallaire

L'honorable Roméo Antonius Dallaire :

Honorables sénateurs, ma question s'adresse au leader du gouvernement au Sénat et surprendra peut-être mes collègues qui sont impliqués dans les questions qui concernent les anciens combattants puisqu'il s'agit là d'une nouvelle toute fraîche d'aujourd'hui.

La charte adoptée en 1943 pour les anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale et de la guerre de Corée comportait un volet sur les soins de longue durée, c’est-à-dire que le gouvernement était responsable des soins de longue durée offerts aux anciens combattants pour les effets des blessures dont ils avaient souffert durant des décennies, et ce, pour le reste de leur vie. Ces anciens combattants avaient nécessairement besoin de plus de soins avec l’âge.

Plus tard, au cours des années 1950, on a adopté la Loi sur les pensions, pendant une période de paix et de guerre froide. Dans cette loi, les besoins spécifiques de nos anciens combattants, soit des soins de longue durée, n’avaient pas été identifiés.

La nouvelle charte des anciens combattants, adoptée en 1996 et mise en œuvre par le gouvernement en cause, ne prévoyait pas de soins de longue durée pour les anciens combattants des guerres récentes. Nous nous retrouvons donc aujourd’hui avec des anciens combattants qui ont combattu plus longtemps que ceux de la Seconde Guerre mondiale, mais à qui on n’offre pas de soins de longue durée.

Pourquoi sommes-nous si pressés de fermer l'Hôpital Sainte-Anne et de le donner au gouvernement provincial alors que s'y trouvent encore 400 anciens combattants? Cet hôpital compte 446 chambres. Pourquoi ne pas plutôt offrir la possibilité à des civils d'y avoir accès tout en gardant la gestion afin de répondre aux besoins des anciens combattants? Pourquoi serait-ce le contraire? À tout le moins, il pourrait s'agir d'une solution temporaire jusqu'à ce que le nombre d'anciens combattants y soit réduit au minimum.

De plus, on ne dit absolument rien sur la clinique centrale de soins concernant le stress post-traumatique. Il s'agit pourtant du cœur du programme de soins pour les anciens combattants qui sont aux prises avec des blessures de stress post-traumatique. On ne sait pas si cette clinique pourra poursuivre son œuvrer selon l'entente à venir.

Veuillez s'il vous plait appuyer ici pour lire la question du sénateur dans son intégralité


Déclarations récentes des sénateurs libéraux

Projet de loi sur le contrôle par les premières nations de leurs systèmes d'éducation

10 avr., 2014 | Par la sénatrice Lillian Eva Dyck | Honorables sénateurs, j'aimerais faire quelques observations au sujet de cette motion. Je l'appuie sans réserve. L'adoption d'une loi sur l'éducation des Premières Nations est très importante pour le bien-être des Premières Nations des quatre coins du Canada, et surtout pour les jeunes Autochtones.

L'écart entre les riches et les pauvres

10 avr., 2014 | Par le sénateur Céline Hervieux-Payette | Qu'entend faire le gouvernement pour tirer les enseignements de la crise financière, réduire les inégalités de la richesse et s'inspirer d'autres juridictions qui ont commencé à mettre la pédale douce sur des rémunérations qui n'ont rien à voir avec la productivité des gens qui reçoivent le salaire moyen d'un Canadien en une demi-journée?

La transmission télévisée des travaux du Sénat

10 avr., 2014 | Par le sénateur Grant Mitchell | Quelle est l'opinion du leader à ce sujet?

Un régime national d'assurance-médicaments

10 avr., 2014 | Par le sénateur Art Eggleton | Cette recommandation a reçu l'appui unanime du Sénat; j'en déduis donc, sénateur, que vous serez tout à fait disposé à la faire valoir auprès du gouvernement.

Un régime national d'assurance-médicaments

10 avr., 2014 | Par le sénateur James Cowan | Ma question est donc la suivante : le gouvernement fera-t-il du programme national d'assurance-médicaments une priorité?
« 1 2 3 4 5  ... »