Restez en contact

facebook Forum des idées youtube flickr

Rencontrez

Catherine Callbeck

L La sénatrice Catherine S. Callbeck a été la première femme au Canada à être élu premier ministre provincial. Elle a été nommée une des 100 plus puissantes femmes canadiennes en 2006. Nommé au Sénat le 23 septembre 1997, elle représente la province de l’Île-du-Prince-Édouard.

Discours et débats

Le Groupe interparlementaire Canada-Japon

Plus sur...

Partager

Commentaires

Lisez les commentaires sur cette page ou ajoutez-en un.
Déclaration faite le 12 juin 2012 par la sénatrice Mobina Jaffer

L'honorable Mobina S. B. Jaffer :

Honorables sénateurs, en mai, j'ai eu l'honneur de me joindre au sénateur Tkachuk et au Groupe interparlementaire Canada-Japon dans le cadre d'une visite au Japon. À notre arrivée, nous avons été chaleureusement accueillis par Jonathan Fried, l'ambassadeur du Canada au Japon, et son personnel. Nous avons également eu le plaisir d'être accompagnés par Christopher Burton, Sayaka Noguchi et Stéphane Beaulieu tout au long de notre séjour au Japon, et je les remercie de tout ce qu'ils ont fait pour le rendre si mémorable.

Je profite également de l'occasion pour remercier Son Excellence l'ambassadeur Kaoru Ishikawa et son personnel, qui m'ont aidée à me préparer en vue de ce voyage.

Pendant notre séjour au Japon, le Président de la Diète a présenté les membres de notre délégation à la Ligue d'amitié des parlementaires Japon-Canada et a par la suite gracieusement accepté de nous rencontrer à diverses reprises. Plusieurs membres de la Ligue d'amitié des parlementaires Japon-Canada nous ont expliqué le système parlementaire japonais et les conséquences du séisme et du tsunami qui ont dévasté l'Est du pays. Nous avons également eu le plaisir de rencontrer MM. Goto, Murata, Ohata, Kawagoe et Kuwabara, ainsi que Mmes Tanioka et Tamei, qui ont voyagé avec nous.

Lorsque j'étais jeune, honorables sénateurs, ma mère m'a enseigné que notre plus proche parent est notre voisin, car, en cas d'urgence, il serait le premier à nous venir en aide. En tant que sénateur de la Colombie-Britannique, j'ai toujours ressenti un lien avec nos voisins du Japon, et j'ai souvent apprécié leur culture, leur cuisine et leur art. En fait, mon petit-fils Ayaan ne sait pas que les sushis et la sauce teriyaki sont d'origine japonaise. Il croit qu'il s'agit de mets canadiens.

Malheureusement, lorsque la tragédie a frappé l'Est du Japon, j'ai faussement cru que je comprenais l'effet dévastateur que le séisme et le tsunami avaient eu sur le peuple japonais. Ce n'est qu'il y a quelques mois, lorsqu'un conteneur renfermant une moto a été retrouvé sur les côtes de la Colombie-Britannique, que la perte subie par le peuple japonais m'a vraiment frappée. Mon mari Nuralla, un motocycliste, a été bouleversé en songeant à la douleur d'un autre motocycliste.

Au Japon, j'ai commencé à comprendre encore plus les pertes qu'avaient subies les Japonais. Honorables sénateurs, rien ne m'avait préparée à ce que j'ai vu. Dans les zones sinistrées, nous avons vu littéralement des montagnes de débris, de béton, d'acier et de biens appartenant aux habitants. Nous avons vu des maisons portatives provisoires près desquelles jouaient des enfants. Nous avons vu les restes d'écoles, leurs murs disloqués et leurs fenêtres pulvérisées. Dans ma tête, j'entends encore les jeunes écoliers et leurs enseignants emprisonnés dans les murs de l'école et appelant désespérément à l'aide.

À Minami Sanrikucho, nous avons vu une charpente d'acier rouge et on nous a expliqué que c'était le centre de secours en cas de catastrophe, qui était censé résister aux tsunamis. Nous avons aussi entendu la voix de Miki Endo, « la voix d'un ange », comme ils disent maintenant, car elle a courageusement sauvé des milliers de vies en diffusant à la radio des messages d'alerte au tsunami jusqu'au moment où elle est morte emportée par la vague.

Honorables sénateurs, je vous fais part de ce que j'ai vu au Japon pour vous faire mieux comprendre les pertes terribles qu'ont subies nos voisins du Japon. Les Japonais sont un peuple résilient, que symbolise de façon émouvante un pin solitaire resté debout dans la zone du tsunami là où il y avait auparavant une forêt.

Honorables sénateurs, si notre voisin est notre plus proche parent, alors nous devons épauler le peuple japonais. Je suis certaine qu'ils surmonteront cette épreuve pénible, mais il nous appartient de les accompagner sur le chemin de la guérison.

Déclarations récentes des sénateurs libéraux

Projet de loi sur le contrôle par les premières nations de leurs systèmes d'éducation

10 avr., 2014 | Par la sénatrice Lillian Eva Dyck | Honorables sénateurs, j'aimerais faire quelques observations au sujet de cette motion. Je l'appuie sans réserve. L'adoption d'une loi sur l'éducation des Premières Nations est très importante pour le bien-être des Premières Nations des quatre coins du Canada, et surtout pour les jeunes Autochtones.

L'écart entre les riches et les pauvres

10 avr., 2014 | Par le sénateur Céline Hervieux-Payette | Qu'entend faire le gouvernement pour tirer les enseignements de la crise financière, réduire les inégalités de la richesse et s'inspirer d'autres juridictions qui ont commencé à mettre la pédale douce sur des rémunérations qui n'ont rien à voir avec la productivité des gens qui reçoivent le salaire moyen d'un Canadien en une demi-journée?

La transmission télévisée des travaux du Sénat

10 avr., 2014 | Par le sénateur Grant Mitchell | Quelle est l'opinion du leader à ce sujet?

Un régime national d'assurance-médicaments

10 avr., 2014 | Par le sénateur Art Eggleton | Cette recommandation a reçu l'appui unanime du Sénat; j'en déduis donc, sénateur, que vous serez tout à fait disposé à la faire valoir auprès du gouvernement.

Un régime national d'assurance-médicaments

10 avr., 2014 | Par le sénateur James Cowan | Ma question est donc la suivante : le gouvernement fera-t-il du programme national d'assurance-médicaments une priorité?
« 1 2 3 4 5  ... »