Restez en contact

facebook Forum des idées youtube flickr

Rencontrez

Catherine Callbeck

L La sénatrice Catherine S. Callbeck a été la première femme au Canada à être élu premier ministre provincial. Elle a été nommée une des 100 plus puissantes femmes canadiennes en 2006. Nommé au Sénat le 23 septembre 1997, elle représente la province de l’Île-du-Prince-Édouard.

Discours et débats

Les effets du redécoupage des circonscriptions électorales fédérales—Interpellation

Plus sur...

Partager

Commentaires

Lisez les commentaires sur cette page ou ajoutez-en un.
Déclaration faite le 29 juin 2012 par le sénateur Fernand Robichaud

L'honorable Fernand Robichaud :

Honorables sénateurs, j'aimerais poursuivre mon intervention dans le cadre de cette interpellation.

Mon discours pourrait porter la mention « meilleur avant le 22 juin », puisque la commission au Nouveau-Brunswick a présenté son rapport vendredi dernier sur le redécoupage des circonscriptions électorales.

Je demeure à Saint-Louis-de-Kent, qui se situe à la limite nord de la circonscription de Beauséjour. La circonscription de Beauséjour est limitrophe à celle de la Miramichi qui compte une population de 52 000 personnes. La moyenne de la population pour une circonscription au Nouveau-Brunswick étant d'environ 75 000 personnes, cette circonscription est bien en deçà de la limite de 25 p. 100 permise.

D'un autre côté, la circonscription de Beauséjour est également limitrophe à celle de Moncton, qui comprend les villes de Moncton, Dieppe et Riverview, et qui compte actuellement une population de 98 000 personnes; par le fait même, elle se place au-dessus de la limite de 25 p. 100 permise.

Des ajustements s'imposaient donc, et je crois que la commission a fait un bon travail puisqu'elle a essayé d'équilibrer les différentes populations. Cela a occasionné un renversement de la situation, c'est-à-dire que la circonscription de Moncton, qui comptait 98 000 personnes, en compte maintenant environ 82 000 personnes.

Beauséjour, qui était à 78, est maintenant rendue à 92; elle est la circonscription la plus populeuse du Nouveau-Brunswick parce qu'on a transféré la ville de Dieppe en entier dans la circonscription de Beauséjour.

Un problème demeure. J'ai parlé tantôt de la circonscription de la Miramichi. Elle a subi un changement dans son territoire. À un moment donné, on avait la région de Belledune qui était tout à fait sur la Baie-des-Chaleurs, qui était reliée à la Miramichi et qui rendait le travail, je crois, d'un député dans cette région assez difficile. Maintenant, je crois qu'on l'a associé à la circonscription Acadie—Bathurst qui reste à l'intérieur des limites.

Toutefois, la circonscription de Miramichi reste encore en dessous de la limite du 25 p. 100. Et lorsqu'on a des raisons qui peuvent être justifiées, la commission peut faire en sorte que cette circonscription reste à la population en dessous de cette limite de 25 p. 100. C'est ce qu'ils ont fait, et je n'ai aucun problème avec cela parce que si j'avais fait mon intervention avant le 22 juin, j'aurais porter à l'attention des commissaires qu'on devait tenir compte des régions rurales et des régions urbaines parce qu'il est plus, du moins je le crois, difficile pour un député d'une circonscription rurale avec un grand territoire, de servir la population qu'un député d'une circonscription urbaine où la population est beaucoup plus concentrée.

Ils ont donc tenu la circonscription de Miramichi en dessous de la limite permise et j'approuve cette façon de faire. En fait, que je l'approuve ou non, c'est la population qui va décider, mais je suis d'accord puisque le territoire est assez étendu.

Il y a une chose que je n'aurais peut-être pas changée, si j'avais été là. On a transféré la région du haut de la rivière de Richibouctou, soit la communauté autochtone Elsipogtog, avec toutes les communautés le long de la rivière, à la circonscription de Miramichi. Je crois que cette région aurait dû rester avec Beauséjour pour le simple fait que la communauté d'intérêts est vers Richibouctou et vers Moncton.

Il n'est pas facile pour une commission de voir à toute une province et d'essayer de jouer autant avec la population, les communautés d'intérêts et le territoire. Reste maintenant à attendre, parce que la commission va tenir des audiences et j'espère que les gens prendront la peine d'aller présenter leurs points de vue sur ce nouveau redécoupage.

Déclarations récentes des sénateurs libéraux

Projet de loi sur le contrôle par les premières nations de leurs systèmes d'éducation

10 avr., 2014 | Par la sénatrice Lillian Eva Dyck | Honorables sénateurs, j'aimerais faire quelques observations au sujet de cette motion. Je l'appuie sans réserve. L'adoption d'une loi sur l'éducation des Premières Nations est très importante pour le bien-être des Premières Nations des quatre coins du Canada, et surtout pour les jeunes Autochtones.

L'écart entre les riches et les pauvres

10 avr., 2014 | Par le sénateur Céline Hervieux-Payette | Qu'entend faire le gouvernement pour tirer les enseignements de la crise financière, réduire les inégalités de la richesse et s'inspirer d'autres juridictions qui ont commencé à mettre la pédale douce sur des rémunérations qui n'ont rien à voir avec la productivité des gens qui reçoivent le salaire moyen d'un Canadien en une demi-journée?

La transmission télévisée des travaux du Sénat

10 avr., 2014 | Par le sénateur Grant Mitchell | Quelle est l'opinion du leader à ce sujet?

Un régime national d'assurance-médicaments

10 avr., 2014 | Par le sénateur Art Eggleton | Cette recommandation a reçu l'appui unanime du Sénat; j'en déduis donc, sénateur, que vous serez tout à fait disposé à la faire valoir auprès du gouvernement.

Un régime national d'assurance-médicaments

10 avr., 2014 | Par le sénateur James Cowan | Ma question est donc la suivante : le gouvernement fera-t-il du programme national d'assurance-médicaments une priorité?
« 1 2 3 4 5  ... »