Restez en contact

facebook Forum des idées youtube flickr

Rencontrez

Céline Hervieux-Payette

L Nommé au Sénat par le Très honorable Jean Chrétien, le sénateur Céline Hervieux-Payette représente le Québec et la division sénatoriale de Bedford. Sa nomination remonte au 21 mars 1995.

Discours et débats

Le traité sur les armes à sous-munitions—Interpellation

Plus sur...

Partager

Commentaires

Lisez les commentaires sur cette page ou ajoutez-en un.
Déclaration faite le 31 mars 2009 par le sénateur Yoine Goldstein (retraité)

L'honorable Yoine Goldstein :

Honorables sénateurs, je voudrais féliciter le sénateur Hubley d'avoir entrepris cette interpellation sur les armes à sous-munitions. Auparavant, madame le sénateur Hubley avait posé une question au leader du gouvernement au Sénat sur l'adhésion du Canada au traité d'interdiction des armes à sous-munitions. On lui avait assuré que le Canada se conformait à ce traité.

Cependant, dans une question complémentaire, j'avais souligné que, selon la presse, bien que le Canada ne fabriquât plus d'armes à sous-munitions, il accordait à certains pays le privilège d'en stocker sur son territoire. Madame le leader avait dit qu'elle ferait une vérification, mais nous n'avons pas eu de réponse de sa part jusqu'à maintenant.

Honorables sénateurs, lentement et imperceptiblement, une évolution importante est en train de transformer la nature du règlement des conflits internationaux. Au XIXe siècle, il était inimaginable qu'on puisse songer à interdire certaines armes de guerre et même à créer un ensemble de lois sur la guerre.

Pourtant, sont apparues au siècle suivant des textes internationaux comme les conventions de Genève, le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires, la Convention sur les armes chimiques et le Traité d'interdiction complète des essais nucléaires, dont le but est de prévenir les souffrances et destructions inutiles pendant les guerres modernes.

De plus, à cause des procès de Nuremberg et de Tokyo faits aux dirigeants allemands et japonais après la Seconde Guerre mondiale, le monde a également vu apparaître un code régissant les crimes de guerre et les crimes contre l'humanité. Ce code a établi que les acteurs des États ne pouvaient plus impunément terroriser des populations civiles ni détruire des vies innocentes.

L'idée même de lois de la guerre a quelque chose d'antinomique, mais elle traduit néanmoins nos efforts progressifs visant à criminaliser le recours illégal à la force. Il s'agit d'une marche lente, mais nécessaire, vers une civilisation meilleure.

Le Traité d'Ottawa interdisant les mines antipersonnel constitue en soi une étape importante vers une diminution des morts insensées causées non seulement par la guerre, mais encore par les conséquences que peuvent avoir, même terminés, les conflits armés. La Convention sur les armes à sous-munitions est un autre progrès important dans la même direction. Les armes à sous- munitions sont au nombre des armes de guerre les plus perfides et inhumaines qui soient lorsqu'elles sont utilisées dans des secteurs fréquentés par des civils.

J'appuie donc l'interpellation de madame le sénateur Hubley et je la félicite de l'avoir proposée. Voilà qui témoigne de ses préoccupations constantes pour la vie, les humains, l'éducation et une foule de principes et de causes, préoccupations qu'elle continue d'exprimer aussi bien au Sénat qu'ailleurs. J'appuie sans réserve l'objectif que traduit l'interpellation, soit la promotion d'une interdiction permanente des armes à sous-munitions.


Veuillez s'il vous plait appuyer ici pour lire le discours du sénateur dans son intégralité

Déclarations récentes des sénateurs libéraux

Les travaux du Sénat

19 juin, 2014 | Par la sénatrice Joan Fraser | Chers collègues, je prends la parole au nom du leader de l'opposition, le sénateur Cowan, qui devait être à Halifax ce soir pour un engagement public. Je dois vous dire que, lorsque je l'ai appelé pour lui dire que nous allions ajourner pour l'été ce soir, je l'ai senti assez irrité, non pas parce qu'il voulait que nous continuions à travailler comme des galériens, mais parce qu'il avait déjà rédigé un discours qu'il voulait prononcer demain matin.

Les phares à titre de symboles irremplaçables du patrimoine maritime—Interpellation

19 juin, 2014 | Par le sénateur Jim Munson | Merci, Votre Honneur, et je présente mes excuses à la sénatrice Champagne.

L'inégalité d'accès à la justice—Interpellation

19 juin, 2014 | Par la sénatrice Joan Fraser | Chers collègues, je sais que la sénatrice Jaffer s'apprêtait à clore ce débat, mais auparavant, je tenais seulement à dire à quel point la question qu'elle a portée à notre attention est importante.

Le Sénat—La promotion et la défense des causes d'intérêt public—Interpellation

19 juin, 2014 | Par le sénateur Jim Munson | Honorables sénateurs, je sollicite votre clémence à mon égard en cette heure tardive parce que j'ai un discours, mais vous devez comprendre que, pour que l'on puisse souligner dignement le départ de nos cinq collègues sénateurs cette semaine, j'ai cédé mon temps de parole pour que nous puissions rendre hommage aux sénateurs Buth, Segal, Callbeck, Dallaire et Champagne.

L'étude sur les relations internationales du Canada en matière de sécurité et de défense

19 juin, 2014 | Par le sénateur Grant Mitchell | Alors, vous pensiez que je n'allais pas prendre la parole, n'est-ce pas? Eh bien, vous vous êtes trompés! Je prends donc la parole pour appuyer ce rapport du Comité de la défense, qui recommande que le Canada participe à la défense antimissile balistique avec le NORAD.
« 1 2 3 4 5  ... »