Discours et débats

La Convention de l'Organisation des pêches de l'Atlantique Nord-Ouest

Plus sur...

Partager

Commentaires

Lisez les commentaires sur cette page ou ajoutez-en un.
Déclaration faite le 01 octobre 2009 par le sénateur William Rompkey (retraité)

L'honorable Bill Rompkey :

Honorables sénateurs, ma question s'adresse au leader du gouvernement au Sénat. Elle porte sur les modifications proposées à la Convention de l'Organisation des pêches de l'Atlantique Nord-Ouest, dont la Chambre des communes a été saisie et que le gouvernement peut approuver sans obtenir le consentement du Parlement. Je crois que des discussions ont lieu dans les deux Chambres.

Cette convention et ces modifications pourraient, dans certaines circonstances, permettre à des pays étrangers, y compris l'Union européenne, de contrôler notre zone de pêche commerciale de 200 miles.

Je n'ai pas besoin de rappeler aux sénateurs qu'il s'agit de la même Union européenne qui a participé à l'effondrement des stocks de morue sur la côte Nord-Est. Depuis, de nombreux jeunes Terre- Neuviens travaillent en Alberta ou ailleurs. Il s'agit de la même Union européenne qui a récemment interdit l'importation de tout produit du phoque canadien, décision à laquelle cette enceinte s'est opposée, heureusement pour ceux d'entre nous qui viennent de régions où l'on pratique la chasse au phoque. Il s'agit de la même Union européenne qui veut maintenant s'ingérer dans nos politiques sur l'Arctique, territoire qu'il faut, selon le premier ministre, utiliser ou risquer de le perdre. Le premier ministre a dit qu'il s'agissait sans équivoque d'un territoire canadien souverain.

Par conséquent, cette convention et ces modifications sont extrêmement importantes et j'ignore si le premier ministre en a été informé. Je demande à la ministre de bien vouloir s'en charger. Ce n'est pas urgent. La Norvège est le seul pays à avoir approuvé cette convention jusqu'à maintenant.

Cette question est très complexe et mérite d'être approfondie. Nous devons l'examiner attentivement parce que la convention et les modifications qui lui ont été apportées pourraient avoir de graves répercussions sur nous tous, qui représentons les régions côtières du Canada, d'où que nous venions. À long terme, cette question pourrait avoir de graves répercussions sur tous les gens de la côte Est.

Je demande à madame le ministre de porter cette question à l'attention du premier ministre et de lui demander de prendre le temps d'examiner ce dossier complexe avant que le gouvernement n'approuve la convention et ses modifications.

Veuillez s'il vous plait appuyer ici pour lire la question du sénateur dans son intégralité


Déclarations récentes des sénateurs libéraux

Projet de loi sur le contrôle par les premières nations de leurs systèmes d'éducation

10 avr., 2014 | Par la sénatrice Lillian Eva Dyck | Honorables sénateurs, j'aimerais faire quelques observations au sujet de cette motion. Je l'appuie sans réserve. L'adoption d'une loi sur l'éducation des Premières Nations est très importante pour le bien-être des Premières Nations des quatre coins du Canada, et surtout pour les jeunes Autochtones.

L'écart entre les riches et les pauvres

10 avr., 2014 | Par le sénateur Céline Hervieux-Payette | Qu'entend faire le gouvernement pour tirer les enseignements de la crise financière, réduire les inégalités de la richesse et s'inspirer d'autres juridictions qui ont commencé à mettre la pédale douce sur des rémunérations qui n'ont rien à voir avec la productivité des gens qui reçoivent le salaire moyen d'un Canadien en une demi-journée?

La transmission télévisée des travaux du Sénat

10 avr., 2014 | Par le sénateur Grant Mitchell | Quelle est l'opinion du leader à ce sujet?

Un régime national d'assurance-médicaments

10 avr., 2014 | Par le sénateur Art Eggleton | Cette recommandation a reçu l'appui unanime du Sénat; j'en déduis donc, sénateur, que vous serez tout à fait disposé à la faire valoir auprès du gouvernement.

Un régime national d'assurance-médicaments

10 avr., 2014 | Par le sénateur James Cowan | Ma question est donc la suivante : le gouvernement fera-t-il du programme national d'assurance-médicaments une priorité?
« 1 2 3 4 5  ... »