Discours et débats

Le sénateur Dallaire souligne l’importance du maintien de la paix

Plus sur...

Partager

Commentaires

Lisez les commentaires sur cette page ou ajoutez-en un.
Déclaration faite le 11 décembre 2007 par le sénateur Roméo Dallaire

L'hon. Roméo Antonius Dallaire:

Honorables sénateurs, nous célébrons aujourd'hui le 50e anniversaire de la remise du prix Nobel de la paix à Lester B. Pearson.

Ce prix Nobel est la base de la capacité de notre pays, aujourd'hui, de maintenir la paix. Le concept de maintien de la paix est le résultat de l'initiative de M. Pearson et du général Burns en 1956, à Suez, et a été reconnu par le monde entier en 1957.

Le concept présenté était celui d'un arbitre coiffé d'un béret bleu et aidant les pays en conflit à parvenir à conclure un accord de paix. Ces pays pourraient compter sur une force neutre qui leur permettrait d'appliquer l'accord de paix et de le rendre ainsi permanent. À cette fin, les Casques bleus ont été créés en vertu du chapitre VI, pour agir comme arbitres, sans banc des pénalités ni carton rouge. Leur tâche consistait plutôt à observer, à faire rapport de la situation, et à rapprocher les deux partis.

Au cours des 50 dernières années, les différends sont passés de conflits entre nations à conflits entre États. Quant à la responsabilité de protéger, celle-ci est passée des responsabilités initiales de maintien de la paix à des responsabilités incluant des interventions militaires et le recours à la force.

Aujourd'hui, nous nous trouvons devant des conflits complexes, dans lesquels des nations violent de façon horrible les droits de la personne de leurs citoyens. Nous disposons de l'outil créé par Lester B. Pearson. Cet outil a été modifié et modernisé, de façon à inclure la responsabilité de protéger, conformément au chapitre VII de la Charte de l'ONU, qui autorise l'utilisation des Casques bleus dans des missions de protection et, en dernier ressort, de recours à la force.

Pourquoi laissons-nous la situation qui existe au Darfour perdurer? Pourquoi n'intervenons-nous pas? Ce n'est pas parce que l'ONU ne nous a pas demandé de le faire. Comment se fait-il que nous refusons de participer alors que c'est nous-mêmes qui avons créé la notion de maintien de la paix? Comment se fait-il que nous refusons de participer alors que c'est nous-mêmes qui avons créé la notion de protection des droits de la personne? Nous avons créé la responsabilité de protéger, nous avons modernisé cette notion, et pourtant nous refusons maintenant de participer.

Déclarations récentes des sénateurs libéraux

Les travaux du Sénat

19 juin, 2014 | Par la sénatrice Joan Fraser | Chers collègues, je prends la parole au nom du leader de l'opposition, le sénateur Cowan, qui devait être à Halifax ce soir pour un engagement public. Je dois vous dire que, lorsque je l'ai appelé pour lui dire que nous allions ajourner pour l'été ce soir, je l'ai senti assez irrité, non pas parce qu'il voulait que nous continuions à travailler comme des galériens, mais parce qu'il avait déjà rédigé un discours qu'il voulait prononcer demain matin.

Les phares à titre de symboles irremplaçables du patrimoine maritime—Interpellation

19 juin, 2014 | Par le sénateur Jim Munson | Merci, Votre Honneur, et je présente mes excuses à la sénatrice Champagne.

L'inégalité d'accès à la justice—Interpellation

19 juin, 2014 | Par la sénatrice Joan Fraser | Chers collègues, je sais que la sénatrice Jaffer s'apprêtait à clore ce débat, mais auparavant, je tenais seulement à dire à quel point la question qu'elle a portée à notre attention est importante.

Le Sénat—La promotion et la défense des causes d'intérêt public—Interpellation

19 juin, 2014 | Par le sénateur Jim Munson | Honorables sénateurs, je sollicite votre clémence à mon égard en cette heure tardive parce que j'ai un discours, mais vous devez comprendre que, pour que l'on puisse souligner dignement le départ de nos cinq collègues sénateurs cette semaine, j'ai cédé mon temps de parole pour que nous puissions rendre hommage aux sénateurs Buth, Segal, Callbeck, Dallaire et Champagne.

L'étude sur les relations internationales du Canada en matière de sécurité et de défense

19 juin, 2014 | Par le sénateur Grant Mitchell | Alors, vous pensiez que je n'allais pas prendre la parole, n'est-ce pas? Eh bien, vous vous êtes trompés! Je prends donc la parole pour appuyer ce rapport du Comité de la défense, qui recommande que le Canada participe à la défense antimissile balistique avec le NORAD.
« 1 2 3 4 5  ... »