Discours et débats

L'emploi

Plus sur...

Partager

Commentaires

Lisez les commentaires sur cette page ou ajoutez-en un.
Déclaration faite le 18 novembre 2009 par le sénateur Jerahmiel Grafstein (retraité)

L'honorable Jerahmiel S. Grafstein :

Honorables sénateurs, ma question s'adresse au leader du gouvernement au Sénat. Je veux revenir sur la question que je soulève au Sénat depuis la rentrée de septembre, soit l'absence de lien entre le rétablissement du marché financier — la reprise économique elle-même — et le rétablissement de la situation des chômeurs. On trouve de plus en plus de preuves que cette hypothèse est correcte, qu'il n'y a pas de lien entre ces deux facettes de l'économie et que Toronto est la première à en souffrir. Le National Post du 15 novembre traite de la question, à la page A15, dans un article intitulé « Selon les experts, le manque d'emplois affaiblit la ville. »

Dans cet article, on apprend que la ville souffre d'un manque d'emplois dans tous les secteurs, sauf un. Les seuls secteurs qui se distinguent sont l'automobile et le logement. Cependant, selon les experts, les chiffres concernant le logement sont gonflés artificiellement, en raison du faible taux d'intérêt sur les prêts hypothécaires. Je ne veux pas ergoter là-dessus; voilà au moins un aspect positif.

Cela dit, comme d'autres experts en économie, j'ai l'impression que notre plan de relance ne fonctionne pas, malgré tous nos espoirs. Le Plan d'action économique ne fait pas l'affaire sur le plan de la création d'emplois. Lorsqu'il y a des emplois, ce sont des emplois temporaires ou à temps partiel, et non des emplois à temps plein. C'est maintenant tout à fait évident.

En présumant qu'elle accepte l'hypothèse que le plan de relance ne fonctionne pas, madame le leader du gouvernement au Sénat peut- elle nous dire quel est le plan B, au cas où le plan ne fonctionnerait pas? Nous sommes sur le point de manquer d'argent.

Veuillez s'il vous plait appuyer ici pour lire la question du sénateur dans son intégralité


Déclarations récentes des sénateurs libéraux

Les travaux du Sénat

19 juin, 2014 | Par la sénatrice Joan Fraser | Chers collègues, je prends la parole au nom du leader de l'opposition, le sénateur Cowan, qui devait être à Halifax ce soir pour un engagement public. Je dois vous dire que, lorsque je l'ai appelé pour lui dire que nous allions ajourner pour l'été ce soir, je l'ai senti assez irrité, non pas parce qu'il voulait que nous continuions à travailler comme des galériens, mais parce qu'il avait déjà rédigé un discours qu'il voulait prononcer demain matin.

Les phares à titre de symboles irremplaçables du patrimoine maritime—Interpellation

19 juin, 2014 | Par le sénateur Jim Munson | Merci, Votre Honneur, et je présente mes excuses à la sénatrice Champagne.

L'inégalité d'accès à la justice—Interpellation

19 juin, 2014 | Par la sénatrice Joan Fraser | Chers collègues, je sais que la sénatrice Jaffer s'apprêtait à clore ce débat, mais auparavant, je tenais seulement à dire à quel point la question qu'elle a portée à notre attention est importante.

Le Sénat—La promotion et la défense des causes d'intérêt public—Interpellation

19 juin, 2014 | Par le sénateur Jim Munson | Honorables sénateurs, je sollicite votre clémence à mon égard en cette heure tardive parce que j'ai un discours, mais vous devez comprendre que, pour que l'on puisse souligner dignement le départ de nos cinq collègues sénateurs cette semaine, j'ai cédé mon temps de parole pour que nous puissions rendre hommage aux sénateurs Buth, Segal, Callbeck, Dallaire et Champagne.

L'étude sur les relations internationales du Canada en matière de sécurité et de défense

19 juin, 2014 | Par le sénateur Grant Mitchell | Alors, vous pensiez que je n'allais pas prendre la parole, n'est-ce pas? Eh bien, vous vous êtes trompés! Je prends donc la parole pour appuyer ce rapport du Comité de la défense, qui recommande que le Canada participe à la défense antimissile balistique avec le NORAD.
« 1 2 3 4 5  ... »