Discours et débats

La délégation canadienne chargée de commémorer la campagne d'Italie

Plus sur...

Partager

Commentaires

Lisez les commentaires sur cette page ou ajoutez-en un.
Déclaration faite le 11 décembre 2009 par le sénateur Wilfred Moore

L'honorable Wilfred P. Moore : Honorables sénateurs, pendant la semaine du 27 novembre 2009, une délégation de parlementaires canadiens s'est rendue en Italie pour commémorer le soixante-cinquième anniversaire de la campagne d'Italie qui a eu lieu au cours de la Seconde Guerre mondiale. Sous l'habile direction de l'honorable Greg Thompson, ministre des Anciens Combattants, la délégation canadienne était constituée du sénateur Meighen et de moi-même ainsi que de MM. Guy André, Rob Oliphant et Peter Stoffer, de l'autre endroit.

Plus important encore, la délégation comprenait également quatre anciens combattants de la campagne d'Italie, nommément, M. Henry Beaudry, âgé de 88 ans, de la réserve de la Première nation Sweet Grass située près de North Battleford en Saskatchewan; Mme Betty Brown, âgée de 92 ans, d'Ottawa, Ontario; M. Roland Demers, âgé de 87 ans, de Tecumseh, Ontario; et M. David Morton, âgé de 88 ans, de Gibsons, Colombie-Britannique. Faisait également partie du groupe un autre ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale, Robert Ross, âgé de 85 ans, de Mississauga, Ontario.

Ces anciens combattants ont parlé des expériences qu'ils ont vécues pendant la guerre, certains en public, d'autres en privé.

Le ministre Thompson a judicieusement décrit notre mission dans les termes suivants :

Notre délégation unique empruntera des rues où certains de nos soldats sont tombés. Nous visiterons le cimetière où reposent des jeunes d'une autre génération. Nous nous souviendrons d'eux en lisant à haute voix les noms inscrits sur les pierres tombales, en passant nos doigts sur les inscriptions gravées dans le granit, en songeant aux rêves non réalisés et à ces vies malheureusement écourtées. Nous aurons également une pensée pour les familles déchirées par le sacrifice de ces jeunes.

Nous nous sommes entre autres rendus à Cassino sur la tombe du lieutenant Charles A. Ritcey, de Lunenburg, en Nouvelle-Écosse. Il commandait la 11e compagnie indépendante de mitrailleuses (les Princess Louise Fusiliers). Le 27 mai 1944, à l'âge de 28 ans, le lieutenant

Ritcey a été mortellement blessé près de la localité de Ceprano, lors de la bataille de Cassino, alors qu'il agissait comme officier observateur avancé à la tête de sa compagnie. Pendant qu'il était soigné, sa seule préoccupation était destinée au signaleur de la compagnie, le fusilier C.B. Musgrave, de Northwest Margaree, Nouvelle-Écosse, blessé par le même obus qui a coûté la vie au lieutenant Ritcey.

Le lieutenant Ritcey était l'oncle de mon épouse, Jane Adams Ritcey.

Deux membres de la délégation étaient des jeunes : Nolan Hill, de Calgary, en Alberta, et Mélanie Morin, de Drummond, au Nouveau-Brunswick, qui ont respectivement 16 ans et 17 ans. Chacun d'eux a parlé avec éloquence d'un soldat de sa province dont le lieu de repos n'est connu que de Dieu seul. Ces deux jeunes, qui représentaient très bien la jeunesse du Canada, ont renouvelé la promesse que nous avons faite de nous souvenir de nos combattants.

Les membres de la délégation ont également participé aux cérémonies du souvenir et ont laissé des couronnes au monument Le Prix de la paix, à Ortona, au cimetière de guerre canadien de la Moro, sur la plaque commémorative de la percée de la ligne Gothique, à Rimini, et au cimetière de guerre de la crête de Coriano, également à Rimini.

Plus de 6 000 Canadiens ont perdu la vie dans la campagne d'Italie, qui a été l'une des campagnes de la Seconde Guerre mondiale les plus sanglantes et les plus coûteuses en vies humaines pour le Canada. Parmi les seize Croix de Victoria consacrées à la Seconde Guerre mondiale, trois ont été décernées aux Canadiens pour l'héroïsme dont ils ont fait preuve au cours de la campagne d'Italie. De plus, les membres de la délégation ont visité les lieux des services qui ont valu une Croix de Victoria aux Canadiens suivants : le major J. K. Mahony, à Roccaseca, le capitaine Paul Triquet, à San Martino, et le soldat Smokey Smith, à Cesena. Par le passé, on n'a pas accordé autant d'importance à la campagne d'Italie qu'aux autres campagnes. Or, la campagne d'Italie mérite qu'on la souligne davantage et qu'on en parle aux jeunes. L'attention qu'on y portera incitera peut-être tous les Canadiens à méditer sur nos libertés chèrement acquises. En outre, elle permettra de respecter la promesse que nous avons faite de nous souvenir des personnes qui ont donné leur vie ou qui ont été blessées lors de cette campagne.


Déclarations récentes des sénateurs libéraux

Projet de loi sur le contrôle par les premières nations de leurs systèmes d'éducation

10 avr., 2014 | Par la sénatrice Lillian Eva Dyck | Honorables sénateurs, j'aimerais faire quelques observations au sujet de cette motion. Je l'appuie sans réserve. L'adoption d'une loi sur l'éducation des Premières Nations est très importante pour le bien-être des Premières Nations des quatre coins du Canada, et surtout pour les jeunes Autochtones.

L'écart entre les riches et les pauvres

10 avr., 2014 | Par le sénateur Céline Hervieux-Payette | Qu'entend faire le gouvernement pour tirer les enseignements de la crise financière, réduire les inégalités de la richesse et s'inspirer d'autres juridictions qui ont commencé à mettre la pédale douce sur des rémunérations qui n'ont rien à voir avec la productivité des gens qui reçoivent le salaire moyen d'un Canadien en une demi-journée?

La transmission télévisée des travaux du Sénat

10 avr., 2014 | Par le sénateur Grant Mitchell | Quelle est l'opinion du leader à ce sujet?

Un régime national d'assurance-médicaments

10 avr., 2014 | Par le sénateur Art Eggleton | Cette recommandation a reçu l'appui unanime du Sénat; j'en déduis donc, sénateur, que vous serez tout à fait disposé à la faire valoir auprès du gouvernement.

Un régime national d'assurance-médicaments

10 avr., 2014 | Par le sénateur James Cowan | Ma question est donc la suivante : le gouvernement fera-t-il du programme national d'assurance-médicaments une priorité?
« 1 2 3 4 5  ... »