Discours et débats

Motion tendant à demander au gouvernement de créer un Protocole du service postal canadien en région

Plus sur...

Partager

Commentaires

Lisez les commentaires sur cette page ou ajoutez-en un.
Déclaration faite le 14 décembre 2009 par le sénateur Robert Peterson (retraité)

L'honorable Robert W. Peterson:

Honorables sénateurs, le moins que l'on puisse dire, c'est que le Canada rural est à la croisée des chemins. Au fil des ans, la fibre rurale s'est doucement effilochée. Il semble que, dans toutes les régions, on entend parler haut et fort de l'effritement du Canada rural. De plus en plus de jeunes choisissent de quitter les régions et d'aller vivre dans les villes. D'aucuns y vont pour suivre des études collégiales ou universitaires, d'autres pour travailler, et d'autres encore décident tout simplement de partir à la recherche de ce qui les y attend.

Je ne cherche pas à blâmer ceux qui décident de partir. Au contraire, je veux que nous nous demandions comment nous pouvons garantir une grande qualité de vie aux millions de personnes qui ont décidé de demeurer dans les petites agglomérations du Canada. Je veux que nous nous demandions comment nous pouvons nous arranger pour que la jeune famille qui vient de reprendre la ferme familiale ou la dame âgée qui a toujours habité dans un village de la Saskatchewan ne soient pas désavantagées à cause de l'endroit où elles ont choisi de vivre.

Vivre dans les régions rurales du Canada ne devrait pas signifier qu'on n'a d'autre choix que d'accepter la fermeture des lits d'hôpitaux et des écoles. Les habitants de ces régions ne devraient pas être obligés de faire trois heures d'automobile pour voir leur médecin. Ils ne devraient pas être obligés d'emmener leurs enfants à cinq villages du leur pour qu'ils aillent à l'école. Pourtant, c'est exactement ce que ces gens ont fini par être obligés de faire au fil des années. Autrement dit, on demande trop souvent aux Canadiens des régions rurales de renoncer à des choses qu'on ne songerait jamais à enlever aux citadins.

Les gens ne resteront pas dans les régions rurales du Canada si nous ne venons pas en aide à ces régions. Des collectivités de partout au pays luttent de peine et de misère contre le dépeuplement. Elles ont besoin de sentir que le gouvernement leur apporte de l'aide à la mesure de ses moyens. Les régions rurales n'ont pas ressenti cette volonté de la part du gouvernement au cours des quatre dernières années. Pendant cette période, elles ont assisté à la fermeture de 42 bureaux de poste ruraux et à la suppression de 55 000 boîtes aux lettres rurales. C'est inacceptable, et il faut que ça cesse dès aujourd'hui. Voilà pourquoi cette motion et le projet de loi qui va suivre sont très importants.

Honorables sénateurs, nous savons, ici au Sénat, que la fermeture d'un bureau de poste, c'est plus que la simple fermeture d'une bâtisse. C'est la collectivité qui perd une partie d'elle-même. On parle d'affaiblir les liens qui unissent les personnes qui vivent en ville aux personnes qui habitent dans les exploitations agricoles environnantes. On parle d'accepter qu'une autre dimension de la vie rurale au Canada disparaisse.

Honorables sénateurs, nous avons ici l'occasion de faire preuve d'un vrai leadership. Nous avons la possibilité de défendre les régions rurales du Canada.


Déclarations récentes des sénateurs libéraux

Projet de loi sur le contrôle par les premières nations de leurs systèmes d'éducation

10 avr., 2014 | Par la sénatrice Lillian Eva Dyck | Honorables sénateurs, j'aimerais faire quelques observations au sujet de cette motion. Je l'appuie sans réserve. L'adoption d'une loi sur l'éducation des Premières Nations est très importante pour le bien-être des Premières Nations des quatre coins du Canada, et surtout pour les jeunes Autochtones.

L'écart entre les riches et les pauvres

10 avr., 2014 | Par le sénateur Céline Hervieux-Payette | Qu'entend faire le gouvernement pour tirer les enseignements de la crise financière, réduire les inégalités de la richesse et s'inspirer d'autres juridictions qui ont commencé à mettre la pédale douce sur des rémunérations qui n'ont rien à voir avec la productivité des gens qui reçoivent le salaire moyen d'un Canadien en une demi-journée?

La transmission télévisée des travaux du Sénat

10 avr., 2014 | Par le sénateur Grant Mitchell | Quelle est l'opinion du leader à ce sujet?

Un régime national d'assurance-médicaments

10 avr., 2014 | Par le sénateur Art Eggleton | Cette recommandation a reçu l'appui unanime du Sénat; j'en déduis donc, sénateur, que vous serez tout à fait disposé à la faire valoir auprès du gouvernement.

Un régime national d'assurance-médicaments

10 avr., 2014 | Par le sénateur James Cowan | Ma question est donc la suivante : le gouvernement fera-t-il du programme national d'assurance-médicaments une priorité?
« 1 2 3 4 5  ... »