Discours et débats

Nouveaux sénateurs - Félicitations à l'occasion de leur nomination

Plus sur...

Partager

Commentaires

Lisez les commentaires sur cette page ou ajoutez-en un.
Déclaration faite le 04 mars 2010 par le sénateur James Cowan

L'honorable James S. Cowan (leader de l'opposition) :

Honorables sénateurs, je me joins à madame le leader du gouvernement au Sénat pour souhaiter la bienvenue dans cette Chambre à nos cinq nouveaux collègues. Beaucoup a été dit et écrit au sujet de leurs nominations mais, comme toujours, la vraie mesure de la pertinence de chaque nomination de sénateur est jugée selon la qualité de notre travail au Sénat. Chaque sénateur apporte ici son propre bagage de connaissances et un point de vue unique. Je suis impatient de travailler avec chacun de vous au cours des semaines et des mois à venir. Ensemble, nous ferons notre part pour que le Canada soit à son meilleur pour tous les Canadiens.

Donnez-moi un instant pour répéter certains des conseils que j'ai prodigués aux 27 sénateurs nommés par le premier ministre Harper l'année dernière. Premièrement, honorables sénateurs, ne croyez pas tout ce que vous avez entendu ou lu sur cet endroit. Regardez autour de vous. Prenez quelques minutes pour vérifier les antécédents de vos collègues des deux côtés du Sénat. Vous trouverez un groupe étonnant de Canadiens accomplis venant de milieux divers et jouissant souvent d'une réputation internationale, y compris des universitaires, des avocats, des chirurgiens, des anciens juges, des maires, des représentants élus des provinces et de la Chambre des communes, des journalistes, des travailleurs communautaires, des personnes ayant servi dans les Forces armées

canadiennes, des artistes, des musiciens ainsi que des athlètes. Les sénateurs possèdent de grandes connaissances ainsi qu'une solide expertise.

Honorables sénateurs, lisez certains des rapports historiques qui sont issus du Sénat. Un grand nombre d'entre eux sont devenus des documents importants dans leurs domaines, et on les a cités et mentionnés à maintes reprises au cours des années et, parfois, des décennies. Le gouvernement canadien a invariablement été en mesure d'adopter des politiques plus éclairées grâce à ces rapports.

Honorables sénateurs, lisez certaines des études législatives menées par nos comités. Vous verrez que vos collègues analysent et évaluent sérieusement les propositions qui sont soumises au Sénat. Ils écoutent les Canadiens qui ont pris le temps de présenter leurs opinions réfléchies et leurs convictions profondes; ils vérifient les conséquences imprévues de certains termes utilisés dans les projets de loi et s'emploient à rédiger les modifications qui corrigeront les problèmes détectés.

Que les nouveaux sénateurs souscrivent ou pas aux amendements que présenteront de temps à autre leurs collègues, je crois qu'ils reconnaîtront que ces amendements sont préparés de façon réfléchie et sérieuse au nom des intérêts des Canadiens, même si ces intérêts diffèrent des leurs.

Certes, le Sénat est un lieu politique, mais il est riche d'une fière et noble tradition : il est moins partisan que l'autre endroit. Nous avons tous été nommés en raison de notre engagement dans le service public. Nous nous sommes engagés à faire tout en notre pouvoir pour que le Canada soit le meilleur pays qu'il puisse être et, bien qu'il soit impossible que nous soyions toujours tous d'accord quant à ce que cela suppose, il arrivera que nous le soyions. Bon nombre de sénateurs des deux côtés du Sénat ne ménagent aucun effort pour trouver des solutions bipartisanes à des problèmes. Cela n'est pas toujours possible, mais je crois que lorsque nous arrivons à mettre l'esprit partisan de côté, les Canadiens et le Sénat en bénéficient.

J'avoue qu'il est parfois difficile de faire la différence entre les objectifs partisans et l'intérêt public, et nous sommes parfois convaincus que les deux vont de pair, mais voici dans quels termes nous sommes appelés au Sénat :

SACHEZ QUE, en raison de la confiance et de l'espoir particuliers que Nous avons mis en vous, autant que dans le dessein d'obtenir votre avis et votre aide dans toutes les affaires importantes et ardues qui peuvent intéresser l'État et la défense du Canada, Nous avons jugé à propos de vous appeler au Sénat du Canada.

Ces termes ne renvoient pas à un esprit partisan, à un intérêt particulier ou à un rôle servile. En revanche, on s'attend à ce que nous fournissions le meilleur avis et la meilleure aide que nous puissions fournir dans toutes les affaires qui intéressent l'État et la défense du Canada et on nous engage à le faire. L'engagement que nous avons pris en tant que sénateurs est lourd de sens.

Je conclus de la même façon que l'année dernière lorsque nous avons accueilli d'autres nouveaux collègues au Sénat. Honorables sénateurs, je suis certain que vous trouverez que votre travail ici est exigeant, intéressant et parfois inspirant, et qu'il a toujours le potentiel d'être extrêmement satisfaisant. Vous avez une occasion unique de servir le Canada. Profitez-en pleinement. Si vous le faites, vous vivrez une expérience riche et gratifiante, et le Canada s'en portera mieux.


Déclarations récentes des sénateurs libéraux

Projet de loi sur le contrôle par les premières nations de leurs systèmes d'éducation

10 avr., 2014 | Par la sénatrice Lillian Eva Dyck | Honorables sénateurs, j'aimerais faire quelques observations au sujet de cette motion. Je l'appuie sans réserve. L'adoption d'une loi sur l'éducation des Premières Nations est très importante pour le bien-être des Premières Nations des quatre coins du Canada, et surtout pour les jeunes Autochtones.

L'écart entre les riches et les pauvres

10 avr., 2014 | Par le sénateur Céline Hervieux-Payette | Qu'entend faire le gouvernement pour tirer les enseignements de la crise financière, réduire les inégalités de la richesse et s'inspirer d'autres juridictions qui ont commencé à mettre la pédale douce sur des rémunérations qui n'ont rien à voir avec la productivité des gens qui reçoivent le salaire moyen d'un Canadien en une demi-journée?

La transmission télévisée des travaux du Sénat

10 avr., 2014 | Par le sénateur Grant Mitchell | Quelle est l'opinion du leader à ce sujet?

Un régime national d'assurance-médicaments

10 avr., 2014 | Par le sénateur Art Eggleton | Cette recommandation a reçu l'appui unanime du Sénat; j'en déduis donc, sénateur, que vous serez tout à fait disposé à la faire valoir auprès du gouvernement.

Un régime national d'assurance-médicaments

10 avr., 2014 | Par le sénateur James Cowan | Ma question est donc la suivante : le gouvernement fera-t-il du programme national d'assurance-médicaments une priorité?
« 1 2 3 4 5  ... »