Restez en contact

facebook Forum des idées youtube flickr

Rencontrez

Joseph Day

L Nommé au Sénat par le Très honorable Jean Chrétien, le sénateur Joseph Day, un avocat et ingénieur bien connu, représente le Nouveau-Brunswick et la division sénatoriale de Saint John-Kennebecasis.

Discours et débats

L'alphabétisation

Plus sur...

Partager

Commentaires

Lisez les commentaires sur cette page ou ajoutez-en un.
Déclaration faite le 30 mars 2010 par la sénatrice Catherine Callbeck

L'honorable Catherine S. Callbeck :

Honorables sénateurs, quatre Canadiens en âge de travailler sur 10 — ou 42 p. 100 d'entre eux — ont un niveau d'alphabétisation insuffisant pour leur permettre de faire face aux exigences de la vie courante et de travailler dans une société évoluée.

Pire encore, si on ne fait rien, ces chiffres ne s'amélioreront pas.

L'accroissement du niveau d'alphabétisation est essentiel à l'avancement du pays. La recherche a démontré qu'il y a un lien étroit entre l'alphabétisation et les problèmes sociaux et économiques liés à la santé, à la productivité et à la criminalité, par exemple.

Les adultes dont le niveau d'alphabétisation est faible sont généralement en moins bonne santé, travaillent moins de semaines consécutives et gagnent moins au cours des semaines où ils travaillent. En revanche, les adultes dont le niveau d'alphabétisation est élevé sont en meilleure santé, connaissent moins de chômage, gagnent un meilleur salaire et dépendent moins de l'aide du gouvernement. Ils participent même davantage au travail des organismes communautaires et font plus de bénévolat.

Dans un contexte incertain comme la période actuelle, la formation des adultes offre même des avantages supplémentaires. Dans L'état de l'apprentissage chez les adultes et de la formation en milieu de travail, rapport de septembre 2009 du Conseil canadien pour l'apprentissage, on peut lire ce qui suit :

L'éducation et la formation peuvent également constituer des facteurs de protection en période d'instabilité économique en permettant aux individus de s'adapter aux fluctuations du marché du travail, car il s'agit d'une forme préventive (et non pas réactionnaire) de politique sociale.

Il ne fait aucun doute que l'alphabétisation profite aux gens et à la société. Les mesures d'alphabétisation et d'éducation ne sont pas des dépenses, mais plutôt un investissement. Voilà pourquoi j'incite le gouvernement fédéral à faire de l'alphabétisation l'une de ses principales priorités. Il faut pousser les Canadiens à se perfectionner. L'apprentissage continu devrait être la norme. Si nous réussissons à hausser le taux d'alphabétisation, nous améliorerons la qualité de vie des gens tout en renforçant l'économie canadienne.


Déclarations récentes des sénateurs libéraux

Projet de loi sur le contrôle par les premières nations de leurs systèmes d'éducation

10 avr., 2014 | Par la sénatrice Lillian Eva Dyck | Honorables sénateurs, j'aimerais faire quelques observations au sujet de cette motion. Je l'appuie sans réserve. L'adoption d'une loi sur l'éducation des Premières Nations est très importante pour le bien-être des Premières Nations des quatre coins du Canada, et surtout pour les jeunes Autochtones.

L'écart entre les riches et les pauvres

10 avr., 2014 | Par le sénateur Céline Hervieux-Payette | Qu'entend faire le gouvernement pour tirer les enseignements de la crise financière, réduire les inégalités de la richesse et s'inspirer d'autres juridictions qui ont commencé à mettre la pédale douce sur des rémunérations qui n'ont rien à voir avec la productivité des gens qui reçoivent le salaire moyen d'un Canadien en une demi-journée?

La transmission télévisée des travaux du Sénat

10 avr., 2014 | Par le sénateur Grant Mitchell | Quelle est l'opinion du leader à ce sujet?

Un régime national d'assurance-médicaments

10 avr., 2014 | Par le sénateur Art Eggleton | Cette recommandation a reçu l'appui unanime du Sénat; j'en déduis donc, sénateur, que vous serez tout à fait disposé à la faire valoir auprès du gouvernement.

Un régime national d'assurance-médicaments

10 avr., 2014 | Par le sénateur James Cowan | Ma question est donc la suivante : le gouvernement fera-t-il du programme national d'assurance-médicaments une priorité?
« 1 2 3 4 5  ... »