Restez en contact

facebook Forum des idées youtube flickr

Rencontrez

Roméo Dallaire

L’honorable lieutenant général Roméo A. Dallaire, O.C., C.M.M., G.O.Q., C.S.M., C.D., L.O.M. (É. U.) (ret.), B.ès S., LL.D. (hon.), D.Sc.Mil (hon.), D.U., Le lieutenant-général (retraité) et sénateur Roméo Dallaire a reçu l'Ordre du Canada en 2002 en reconnaissance de ses efforts au cours de la Mission des Nations Unies pour le Rwanda. Il a été nommé au Sénat le 24 mars 2005.

Publications

C’est aux agriculteurs qu’il revient de décider de l’avenir de la Commission canadienne du blé

Partager

Commentaires

Lisez les commentaires sur cette page ou ajoutez-en un.
Publié par le sénateur Robert Peterson (retraité) le 25 juillet 2011

L’intention du gouvernement fédéral de supprimer unilatéralement le guichet unique de la Commission canadienne du blé prend de l’ampleur, et le cri d’alarme des agriculteurs s’intensifie. En 1998, la Loi sur la Commission canadienne du blé a été modifiée de sorte que de telles réformes radicales ne puissent être adoptées sans la tenue d’un plébiscite auprès des producteurs de céréales, que le ministre responsable de l’Agriculture ne puisse appuyer de tels remaniements sans la tenue de ce vote libre, et que le ministre de l’Agriculture ne présente aucun projet de loi visant à modifier la Commission sans l’approbation préalable de la majorité des agriculteurs. Néanmoins, afin de plaire à une fraction de l’électorat et d’exaucer un souhait de longue date du premier ministre, le gouvernement a adopté une approche unique pour venir à bout des subtilités de la loi : l’abolir, purement et simplement. Le gouvernement prévoit faire adopter une loi visant à abroger la Loi sur la Commission canadienne du blé, sans aucun égard pour les droits démocratiques des agriculteurs de l’Ouest canadien.

Comment les ministres et les sénateurs du premier ministre Stephen Harper peuvent-ils se sentir autorisés à priver les agriculteurs canadiens de leur droit de vote? Comment notre gouvernement légitime-t-il cette emprise dictatoriale sur la Commission canadienne du blé? On nous répond que le Parti conservateur a remporté les dernières élections à la majorité et qu’il a donc, de ce fait, reçu un mandat fort de la part de la population canadienne; cela suffit à justifier le démantèlement du guichet unique de la Commission. Ce qu’une telle affirmation suppose a de quoi étonner : les conservateurs affirment maintenant que toute initiative de leur part est justifiée parce qu’ils ont obtenu un gouvernement majoritaire.

Toutefois, au sujet des droits de ses actionnaires (les agriculteurs), le conseil d’administration de la Commission – et c’est tout à son honneur – tiendra un plébiscite cet été, faisant fi de la négation du droit de vote et en dépit des propos indélicats du ministre de l’Agriculture, Gerry Ritz, qui, le 29 juin, a précisé clairement qu’il accorderait très peu de valeur, voire aucune, au résultat du scrutin.

Publications récentes

Les familles d’enfants autistes en crise : rien n’a changé

31 mars, 2014 | Par le sénateur Jim Munson | Le 2 avril est la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme. Le mois dernier, un comité spécial de l’Assemblée législative de l’Ontario a publié un rapport provisoire sur les services de développement en Ontario. Les recommandations finales seront présentées au gouvernement de l’Ontario en mai.

Reddition de comptes et transparence pour l’ensemble du Parlement

25 mars, 2014 | Par le sénateur Percy Downe | J’ai parlé à de nombreux Canadiens récemment et ils souhaitent plus de transparence et une meilleure reddition de comptes de la part du gouvernement. Ils ne veulent pas de slogans. Ils ne veulent pas de promesses. Ils veulent qu’on agisse, et comme le Sénat et la Chambre des communes sont le lien principal entre les Canadiens et le gouvernement, il est de notre devoir de répondre aux demandes de la population. Les temps changent. Les attentes changent. Les normes changent. Ce qui était acceptable il y a 20 ans ou 10 ans ne l’est plus maintenant.

Harper et le mythe de la création d’emploi

4 févr., 2014 | Par le sénateur Art Eggleton | Avec près de 46 000 Canadiens qui ont perdu leur emploi en décembre, force est d’admettre que l’économie ne se porte pas aussi bien que le prétend le gouvernement Harper. Même si on nous répète que non seulement notre économie va bien, mais que nous faisons figure de leader mondial à ce chapitre, ce n’est malheureusement pas le cas.

Agents libres chez les sénateurs d’Ottawa : le nouveau Sénat

4 févr., 2014 | Par le sénateur James Cowan | Mercredi, le Sénat est entré dans une ère nouvelle. Justin Trudeau a annoncé que les 32 sénateurs libéraux en exercice ne seraient plus membres du Caucus libéral national. Son but : contribuer à éliminer la partisanerie excessive qui a entravé le Sénat dans son rôle de second examen objectif. Il a promis aux Canadiens que lorsqu’il deviendra premier ministre, il mettra également fin au favoritisme dans les nominations au Sénat en mettant en place un processus public, ouvert, transparent et non partisan pour nommer et confirmer les sénateurs.

Arguments pour un Sénat non élu

30 janv., 2014 | Par le sénateur Art Eggleton | Les sénateurs canadiens expriment souvent leur frustration face au peu d’attention que suscitent leurs travaux — l’étude approfondie de politiques et le « second examen objectif » des mesures législatives présentées à la Chambre des communes.
« 1 2 3 4 5  ... »