Restez en contact

facebook Forum des idées youtube flickr

Rencontrez

Grant Mitchell

L Le sénateur Grant Mitchell a fait carrière dans la fonction publique, dans le milieu des affaires et sur la scène politique en Alberta. Il a été nommé au Sénat en 2005 par le Très honorable Paul Martin.

Publications

Nunavut

Plus sur...

Partager

Commentaires

Lisez les commentaires sur cette page ou ajoutez-en un.
Publié par le sénateur David Smith le 01 avril 2008

En février, j’ai dirigé une délégation de trois sénateurs qui s’est rendue à Iqaluit, la capitale du Nunavut, située sur l’île de Baffin, dans le grand Nord. En 1999, les Territoires du Nord-Ouest ont été divisés en deux parties distinctes. Quand le Nunavut a été créé, ce qui restait des Territoires du Nord-Ouest a continué de s’appeler ainsi, et Yellowknife en est demeurée la capitale.

Iqaluit, appelée anciennement Frobisher Bay, est devenue la nouvelle capitale du Nunavut, qui comprend non seulement toute la partie est de l’Arctique, mais aussi les régions à l’ouest et au nord de la baie d’Hudson, où la première langue autochtone est l’inuktitut, celle du peuple inuit.

Puisqu’il y a deux sénateurs dont la langue maternelle est l’inuktitut, MM. Willie Adams et Charlie Watts, le Comité permanent du Règlement est présentement chargé de formuler des recommandations sur la mise en place d’un système par lequel ces deux sénateurs pourraient s’adresser tant au Sénat qu’à deux comités en particulier (Peuples autochtones et Pêches et océans) dans leur langue maternelle, et qui permettrait de fournir la traduction de leurs propos en français et en anglais à leurs collègues sénateurs.

L’Assemblée législative du Nunavut compte 19 députés, et on y offre l’interprétation simultanée de l’inuktitut à l’anglais et vice-versa. Des interprètes francophones nous ont accompagnés, et le jour de la présentation du Budget, au moment de l’allocution du ministre des Finances, toutes les délibérations ont été traduites dans les trois langues. La langue inuktitut (que certains appellent encore « eskimo » comme autrefois) est bien vivante au Nunavut. Environ 85 % de la population la parlent, et durant les déclarations des députés et la période des questions auxquelles nous avons assisté lors de notre passage à l’Assemblée législative, presque 90 % du dialogue était en inuktitut. Les enfants apprennent cette langue à l’école et écoutent des émissions en inuktitut d’origine canadienne ou diffusées par des chaînes du Groenland.

J’ai dirigé la délégation en ma qualité de vice-président du Comité permanent du Règlement, et les sénateurs Fernand Robichaud (Nouveau-Brunswick) et Bert Brown (Alberta) étaient aussi des nôtres.  Le sénateur Willie Adams, qui représente le Nunavut, a été notre hôte.  Malgré le grand froid (la température a atteint –40 degrés,  ce qui est la même température en Celsius et en Fahrenheit), l’accueil a été très chaleureux.

Grâce aux relations établies et à l’information recueillie durant ce voyage ainsi qu’à des recherches en cours, nous sommes convaincus de pouvoir instaurer une période d’essai durant laquelle le Sénat du Canada pourra offrir les services de traduction nécessaires en faisant appel à une infrastructure pratique et économique qui respectera cette ancienne langue canadienne.


Publications récentes

Les familles d’enfants autistes en crise : rien n’a changé

31 mars, 2014 | Par le sénateur Jim Munson | Le 2 avril est la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme. Le mois dernier, un comité spécial de l’Assemblée législative de l’Ontario a publié un rapport provisoire sur les services de développement en Ontario. Les recommandations finales seront présentées au gouvernement de l’Ontario en mai.

Reddition de comptes et transparence pour l’ensemble du Parlement

25 mars, 2014 | Par le sénateur Percy Downe | J’ai parlé à de nombreux Canadiens récemment et ils souhaitent plus de transparence et une meilleure reddition de comptes de la part du gouvernement. Ils ne veulent pas de slogans. Ils ne veulent pas de promesses. Ils veulent qu’on agisse, et comme le Sénat et la Chambre des communes sont le lien principal entre les Canadiens et le gouvernement, il est de notre devoir de répondre aux demandes de la population. Les temps changent. Les attentes changent. Les normes changent. Ce qui était acceptable il y a 20 ans ou 10 ans ne l’est plus maintenant.

Harper et le mythe de la création d’emploi

4 févr., 2014 | Par le sénateur Art Eggleton | Avec près de 46 000 Canadiens qui ont perdu leur emploi en décembre, force est d’admettre que l’économie ne se porte pas aussi bien que le prétend le gouvernement Harper. Même si on nous répète que non seulement notre économie va bien, mais que nous faisons figure de leader mondial à ce chapitre, ce n’est malheureusement pas le cas.

Agents libres chez les sénateurs d’Ottawa : le nouveau Sénat

4 févr., 2014 | Par le sénateur James Cowan | Mercredi, le Sénat est entré dans une ère nouvelle. Justin Trudeau a annoncé que les 32 sénateurs libéraux en exercice ne seraient plus membres du Caucus libéral national. Son but : contribuer à éliminer la partisanerie excessive qui a entravé le Sénat dans son rôle de second examen objectif. Il a promis aux Canadiens que lorsqu’il deviendra premier ministre, il mettra également fin au favoritisme dans les nominations au Sénat en mettant en place un processus public, ouvert, transparent et non partisan pour nommer et confirmer les sénateurs.

Arguments pour un Sénat non élu

30 janv., 2014 | Par le sénateur Art Eggleton | Les sénateurs canadiens expriment souvent leur frustration face au peu d’attention que suscitent leurs travaux — l’étude approfondie de politiques et le « second examen objectif » des mesures législatives présentées à la Chambre des communes.
« 1 2 3 4 5  ... »