Nouvelles & communiqués

« Avec le projet de loi C 25, le parlement laisse tomber la population autochtone, déclare le sénateur Charlie Watt »

Plus sur...

Partager

Commentaires

Lisez les commentaires sur cette page ou ajoutez-en un.
Publié le 23 octobre 2009

OTTAWA – « Les Autochtones ont le droit d’être consultés sur les lois judiciaires qui les touchent. Mais comme on ne s’est pas donné cette peine dans le cas du projet de loi C-25, je propose de les exclure de cette mesure législative », a déclaré le sénateur inuit Charlie Watt mercredi, lorsqu’il a présenté un amendement que le Sénat a plus tard rejeté. Le sénateur Watt réagissait ainsi au fait que le Parlement, pendant ses travaux sur le projet de loi C-25, une mesure du gouvernement conservateur sur « l’adéquation de la peine et du crime », n’a consulté ni organisations ni communautés autochtones, bien que les Autochtones composent 20 p. 100 des détenus du système carcéral fédéral. « Je suis découragé. On nous a dit que cette mesure aurait un impact beaucoup plus grand sur les peuples autochtones, qu’il fallait l’examiner soigneusement et en atténuer les répercussions avant de l’adopter. Le Parlement n’a pas fait ce qu’il devait faire. C’est une affaire sérieuse qu’il faudra bien affronter tôt ou tard, a ajouté M. Watt. »

« Les Premières nations, les Métis et les Inuits sont lourdement surreprésentés dans le système carcéral. Ils sont plus faciles à poursuivre, à arrêter et à incarcérer. En général, ils ont de la difficulté à se défendre. Du fait de leur désavantage du point de vue de l’alphabétisation et de la culture, ils sont plus vulnérables et susceptibles d’écoper de peines plus longues. Avec le projet de loi C-25, les prisonniers autochtones passeront simplement plus de temps en prison, là où, dans la plupart des cas, ils n’ont pas accès à des évaluations cliniques ou à des programmes de désintoxication ou de réadaptation. Je me demande en quoi cela rend nos villes plus sécuritaires. »

Pendant les audiences d’un comité sénatorial sur le projet de loi C-25, le Bureau de l'enquêteur correctionnel a précisé que l’accès aux programmes pour contrevenants laissait beaucoup à désirer. En ce moment, le Service correctionnel du Canada attribue seulement 2 p. 100 de son budget annuel de 2,1 milliards de dollars en programmes pour contrevenants. Le comité a appris que de plus en plus de contrevenants étaient libérés plus tard au cours de leur peine, et que, trop souvent, ils n’avaient pas accès aux programmes et aux traitements dont ils auraient besoin pour améliorer leurs chances de réussite dans leur communauté. Cela a des répercussions très graves pour les Autochtones et, bien que la loi rende les traitements obligatoires, ils sont rarement offerts dans les endroits où les Autochtones purgent leur peine.

Le projet de loi C-25 a été adopté par les deux chambres du Parlement cette semaine et recevra bientôt la sanction royale, ce qui lui donnera force de loi.


Nouvelles les plus récentes

150 jours d’indépendance
Le caucus libéral du Sénat va de l’avant avec cinq initiatives clés

27 juin, 2014 | Par | Cent cinquante jours se sont écoulés depuis que le chef du Parti libéral Justin Trudeau a annoncé son plan pour réduire la partisannerie excessive et le favoritisme au Sénat, commençant avec l’annonce que tous les sénateurs libéraux deviendraient complètement indépendants du caucus libéral élu. Les sénateurs nouvellement indépendants se sont rencontrés et ont décidé de former le caucus libéral du Sénat, qui a ensuite été reconnu par le Président du Sénat comme l’opposition officielle au Sénat.

L’Agence du revenu du Canada refuse de coopérer avec le directeur parlementaire du budget

19 juin, 2014 | Par | Le sénateur Percy Downe de Charlottetown a obtenu confirmation du directeur parlementaire du budget (DPB) que l’Agence du revenu du Canada (ARC) continue d’empêcher les Canadiens d’avoir accès à d’importantes informations du gouvernement concernant « l’écart fiscal », la différence entre les recettes fiscales que le gouvernement devrait pouvoir percevoir et celles qu’il perçoit en réalité, différence qui résulte de l’évasion fiscale outre-mer.

Le Comité sénatorial dépose un rapport sur l’innovation dans le secteur agricole et agroalimentaire

18 juin, 2014 | Par | Le Comité sénatorial permanent de l’agriculture et des forêts a déposé aujourd’hui son rapport intitulé L’innovation agricole : un élément clé pour nourrir une population en pleine croissance. Le comité s’est penché sur les défis du secteur agricole et agroalimentaire et la manière dont la recherche et l’innovation peuvent aider les intervenants à surmonter ces défis tout en s’adaptant au paysage changeant dans lequel ils évoluent.

Le Comité de la sécurité nationale et de la défense dépose un rapport sur la défense antimissiles balistiques

17 juin, 2014 | Par | Le Canada devrait participer au programme américain de défense antimissiles balistiques. C’est ce que le Comité sénatorial permanent de la sécurité nationale et de la défense soutient dans son rapport intitulé Le Canada et la défense antimissiles balistiques : S’adapter à l’évolution du contexte de menace, déposé aujourd’hui au Sénat.

La démutualisation de compagnies d’assurance préoccupe les insulaires

13 juin, 2014 | Par | Le sénateur de Charlottetown Percy Downe a exprimé, au Sénat, son opposition aux mesures contenues dans le budget fédéral de 2014 qui portent sur les sociétés mutuelles d’assurances, et plus précisément sur la manière dont ces mesures touchent les habitants de l’Île-du-Prince-Édouard. M. Downe s’inquiète des procédures établies pour la démutualisation de ces sociétés, qui ont été fondées, dans bien des cas, par des agriculteurs qui étaient incapables de souscrire une assurance à juste prix.
« 1 2 3 4 5  ... »