Nouvelles & communiqués

La sénateure Pierrette Ringuette présente de nouveau un projet de loi en vue de protéger les retraités

Plus sur...

Partager

Commentaires

Lisez les commentaires sur cette page ou ajoutez-en un.
Publié le 31 mars 2010

OTTAWA – Aujourd’hui, la sénateure libérale Pierrette Ringuette (Nouveau-Brunswick) a présenté de nouveau le projet de loi S-214, Loi modifiant la Loi sur la faillite et l’insolvabilité et d’autres lois (passif non capitalisé des régimes de pension), afin que le passif non capitalisé des régimes de pension soit considéré comme une créance garantie en cas de procédure de faillite.

« Cette mesure législative arrive vraiment à point nommé pour des dizaines de milliers de Canadiens qui ont travaillé toute leur vie, contribué au régime de pension de leur employeur et ont vu leur épargne-retraite disparaître lorsque leur ancien employeur a déclaré faillite! », a déclaré la sénateure Ringuette.

Le projet de loi, initialement présenté au Sénat le 14 décembre 2009 et portant le no S-245, est mort au Feuilleton lorsque le gouvernement conservateur a prorogé le Parlement.

« On ne parle pas ici de subvention gouvernementale, mais bien de protection de l’épargne que les retraités ont accumulée durant leur vie professionnelle », a ajouté la sénateure. Cet argent leur appartient et ce projet de loi les aidera à percevoir les sommes qui leur sont dues. »

La sénateure Ringuette a également exhorté ses collègues à agir rapidement, car plus de 5 500 entreprises canadiennes ont déclaré faillite l’année dernière. Plus de 17 000 employés chez Nortel seulement risquent de perdre leurs cotisations à leur régime de pensions.

« Nous devons mettre de côté le sectarisme politique et reconnaître l’urgence d’agir dans ce dossier. La prorogation a peut-être permis au premier ministre de s’offrir un beau congé, mais pour les retraités qui se demandent constamment s’ils vont recevoir leur prochain chèque, le congé était loin d’être intéressant », a affirmé la sénateure Ringuette.

« Le gouvernement veut mener une autre étude sur la question, mais elle a déjà été étudiée à l’extrême, et nous savons déjà que les changements proposés dans ce projet de loi sont la chose à faire par souci d’équité. »

-30-

Pour plus de renseignements :

Michael Gendron
Bureau de l’honorable sénateure Pierrette Ringuette
613-943-2248


Nouvelles les plus récentes

La sénatrice Hubley propose la création de la Journée nationale du violon traditionnel

2 avr., 2014 | Par | La sénatrice Elizabeth Hubley a présenté aujourd’hui au Sénat un projet de loi visant à instituer la Journée nationale du violon traditionnel.

Caucus ouvert : 26 mars 2014—Des femmes autochtones enlevées et tuées

26 mars, 2014 | Par | Malheureusement, les cas de mères, sœurs, tantes, nièces ou grands-mères enlevées ou tuées sont nombreux dans les populations autochtones du Canada. Depuis longtemps, cette tragédie du point de vue des droits de la personne terrorise les familles et les communautés autochtones. Bon nombre de victimes et de familles souffrent dans l’ombre.

Initiative louable de la chef du Parti vert

4 mars, 2014 | Par | Le sénateur Percy Downe, de Charlottetown, salue le leadership dont a fait preuve la chef du Parti vert, Elizabeth May (Saanich-Gulf Islands, C.-B.) qui s’est engagée à présenter à la Chambre des communes une motion demandant au vérificateur général de mener une vérification complète des dépenses des députés. Cette initiative fait suite à la lettre que le sénateur Downe a fait parvenir à tous les chefs de partis la semaine dernière pour les inviter à prendre une telle mesure.

Le caucus libéral du Sénat : faire le pont entre les Canadiens et le Parlement

26 févr., 2014 | Par | Le caucus libéral du Sénat a annoncé aujourd’hui cinq initiatives découlant de sa nouvelle indépendance afin de transformer la façon de faire de la politique au Sénat.

La Chambre des communes devrait suivre l’exemple du Sénat : les chefs de parti invités à présenter une motion

26 févr., 2014 | Par | Le sénateur Percy Downe, de Charlottetown, a écrit à tous les chefs de parti à la Chambre des communes (lettre ci-jointe) pour que l’un d’eux fasse preuve d’initiative et présente une motion demandant au vérificateur général de mener une vérification complète des dépenses des députés.
« 1 2 3 4 5  ... »